Agevillage

Edito : Les vieux occupent l'écran


Partager :

Annie de VivieComment ne pas saluer la percée de l'âge, du grand âge, avec ou sans Pathos sur les écrans de cinéma ?

Bien sûr dans les années 60, il y a eu "Les vieux de la vieille" avec Jean Gabin et Pierre Fresnay et les dialogues de Michel Audiard.

Plus  récemment "Le sens de l'âge",  "Les invisibles" sur ces octogénaire homosexuels, la Démora (sur l'épuisement des aidants)

Le grand vainqueur de 2012 est sans conteste "Amour" de Hanneke avec Jean-Louis Trintignant, 81 ans, et Emmanuelle Riva, 85 ans, qui a raflé la Palme d'or à Cannes et de nombreuses récompenses aux Césars.

Et voici que se joue "La Fleur de l'âge" avec l’inénarrable Jean-Pierre Marielle qui doit s'installer chez Pierre Arditi le sexagénaire qui ne veut pas faire son âge.

C'est un signe des temps. Une des preuves que notre société change son regard sur cette dernière partie de la vie.

Elle commence à considérer le vieillissement, comme une source d'inspiration. Cette étape de la vie se met en images belles ou moins belles, et ce n'est pas une question d'âge.

Je profite de cet édito pour vous rappeler le Festival de la lumière blanche à Lyon chaque année en octobre. Il projette des films qui parlent du temps, de l’avancée en âge, du vieillissement, des rapports entre les générations.

N'hésitez pas à partager avec nous vos initiatives, vos découvertes. Elles viendront notamment compléter notre festival d'images et Lib Dub 

Bons films !


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -