Agevillage
  >   Actualités  >     >   Edito : Sans lobby, pas d'i...

Edito : Sans lobby, pas d'issue pour les vieux fragilisés


Partager :

Que seraient devenus les crédits de la journée de solidarité sans la vigilance et les alertes des professionnels comme l'AD-PA (association des directeurs au service des personnes âgées) ?

2 milliards d'euros selon l'Inspection des finances (IGF) et l'inspection des affaires sociale (IGAS) n’ont pas atteint leur cible. La faute aux systèmes d'information parait-il (dont le DMP, dossier médical personnel, qui avance peu) et aussi parce que les pressions du ministère des finances pour grapiller des crédits dans le but de réduire les déficits (de l'assurance maladie notamment) rencontrent peu de résistances. 

Bref : s'il n'y a pas de sentinelles pour veiller aux crédits votés en faveur des personnes âgées, ceux-ci sont vite utilisés ailleurs.

De plus, face à un endettement sans précédent, des tensions budgétaires croissantes, une économie atone, chacun s'active à préserver son pré carré.

Sécurité, santé, industrie, enfance, logement, emploi... Chaque ministère défend ses crédits sous l'influence de lobbies plus ou moins puissants.

Et nous l'avons déjà écrit ici : qui défend les vieux fragilisés ? Le lobby gris (grey power) n'est pas très voyant, claironnant.

Sans monter les générations les unes contre les autres, assurer le vieillissement serein de la population est un enjeu d'intérêt général.

Il faudra beaucoup de soutiens à Michèle Delaunay pour obtenir les milliards nécessaires à sa loi sur l'autonomie et l'adaptation du vieillissement et chercher à limiter les restes à charge pour les personnes fragilisées et leurs proches.

Il faudra du soutien et de la vigilance pour éviter que les crédits âprement obtenus ne soient détournés de leur cible première.

Il y a urgence.
Il va falloir hausser le ton. Réaffirmer l'obligation du respect des droits fondamentaux des personnes (quels que soient leur âge, leur maladie, leur handicap).
Sans attendre l'épuisement des aidants ou des drames tant à domicile qu'en établissement d'accueil.
Sans attendre une nouvelle canicule.


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

clare

12/06/2013 14:06

une prose qui donne de l\'air !


Quelle belle prose WIDO ! cela fait du bien.......je n'en peux plus de tous ces systèmes bureaucratiques et mensongers par-dessus le marché !



WIDO

12/06/2013 01:06

Les Coucous (après les Pigeons)


Le relevé indique 600€ de pension. Le chauffe-eau mort dépassera 800€ et au réveil tenter de re-dormir, d'oublier l'aide aux vieux + ceux qui remettent des pendules à leurres (CoucouCoucou) Un Joyeux anniversaire avec la cerise sur le gâteux. Votez pour Oeufs (leur tête est en forme, le bedon rempli et ce sourire long comme une mandature).



alain pierre

11/06/2013 11:06

Lobbies et les vieux


La vieillesse est abordée , pour ceux et celles qui n'y sont pas confrontés, ou alors en terme épisodique, comme un groupe d'individus coûtant cher à la société et en conséquence à mettre à l'écart. (exemple : peu d'examens en profondeur pour les plus de 90 ans). Ou dans le meilleur des cas pouvant être perçu encore comme un secteur économique à exploiter. Cette catégorie a pourtant payé tout au long de sa vie pour les retraités du passé. Les salariés actuels ont tout intérêt à défendre ces retraités qu'ils seront un jour, pour défendre leur propre avenir. Les vieux sont la catégorie la plus privilégiée! Les différentes études prouvent pourtant dans quel précarité ,une majorité d'entre eux vit. Tous ces propos négatifs sont encouragés par les lobbies puissants parfois relayés par les médias. A nous de soutenir la Ministre madame Delaunay, en contrant à notre niveau ces discours négatifs tenus par ces lobbies en réagissant au quotidien individuellement ou dans le cadre d'associations assez nombreuses dans les territoires.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -