Agevillage

Les Clic

La labellisation


Partager :

Trois niveaux de labellisation sont prévus en fonction des missions et des services offerts :
  • label niveau 1 : missions d'accueil, d'écoute, de conseils et de soutien aux familles ;
  • label niveau 2 : il propose en plus une évaluation des besoins et des plans d'aide personnalisés ;
  • label niveau 3 : il prolonge l'action du niveau 2 par des missions de mise en œuvre, de suivi et d'adaptation d'un plan d'aide personnalisé.
Le label est attribué par un comité de pilotage à l'échelon départemental.
Sa composition est la suivante :
- le préfet,
- le président du conseil régional,
- un représentant de la Cram (caisse régionale d'assurance maladie),
- des représentants des CCAS (centre communal d'action sociale) des grandes villes,
- un représentant de la direction départementale de l'équipement.
Le comité régional de l'organisation sanitaire et sociale (Cross) est informé des décisions. Tout candidat à la labellisation doit répondre clairement aux exigences énoncées dans le cahier des charges et produire une convention de partenariat formalisant des objectifs qualitatifs et quantitatifs.

Qui peut être labellisé ?

Le cahier des charges indique que des opérateurs de natures juridiques différentes peuvent devenir Clic : mairie, hôpital, collectivité territoriale, association…

Définition du périmètre géographique

La circulaire du 18 mai 2001 donne pour un Clic le nombre de 7 000 à 10 000 personnes de 60 ans et plus en milieu rural, et de 15 000 personnes en milieu urbain. Mais l'aire géographique couverte par le CLIC est définie davantage en termes de territoire qu'en terme de population. Le critère démographique doit donc être relativisé et croisé avec d'autres variables : densité de population, transports… L’aire géographique doit être appropriée et adaptée à l'action des différents partenaires et s'inscrire dans la réalité de la vie locale pour garantir l'accès au dispositif et la continuité des interventions.

Les conditions à remplir

Pour être labellisé, le futur Clic doit répondre à sept exigences :

  • l'identification d'un lieu d'accueil et d'écoute à la disposition des personnes âgées et handicapées, de leur entourage et des professionnels ;
  • la pertinence du territoire couvert ;
  • le recensement de l'existant en terme d'offres et de besoins ;
  • la définition précise des missions du Clic ;
  • l'articulation avec les dispositifs existant et les professionnels ;
  • les moyens nécessaires à son fonctionnement ;
  • les modalités de la formalisation du partenariat (par exemple : conventions entre différents services).

 



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -