Agevillage

La grille AGGIR

Comment fonctionne la grille AGGIR


Partager :

L'outil AGGIR (Autonomie gérontologique groupes iso ressources) permet d'évaluer la perte d'autonomie à partir du constat des activités effectuées ou non par la personne seule.

Son remplissage exclut tout ce que font les aidants et/ou les soignants, afin de mesurer seulement ce que fait la personne âgée. En revanche, les aides matérielles et techniques sont considérées comme faisant partie de la personne : lunettes, prothèses auditives, fauteuil roulant, poche de colostomie...

10 variables

La grille AGGIR comporte 10 variables dites discriminantes, se rapportant à la perte d'autonomie physique et psychique, et 7 variables dites illustratives, se rapportant à la perte d'autonomie domestique et sociale.

 Chaque variable possède trois modalités :
A : fait seul, totalement, habituellement et correctement ;
B : fait partiellement, ou non habituellement ou non correctement ;
C : ne fait pas.

Habituellement est la référence au temps.
Correctement est la référence à l'environnement conforme aux usages.
La notion "seul" correspond à "fait spontanément seul". Elle suppose qu'il n'est besoin ni d'incitation ni de stimulation de la part d'un tiers.
Une stimulation ponctuelle est à différencier d'une stimulation totale, nécessitant une présence permanente de l'aidant pour la réalisation de l'acte considéré. Dans ce dernier cas, la personne "ne fait pas".

Ces variables permettent une différenciation très nette des individus selon trois modalités : forte perte d'autonomie, perte d'autonomie partielle et pas de perte d'autonomie.

Attention à la modalité B.
La modalité B ("fait partiellement, ou non habituellement ou non correctement") n'est à utiliser lorsque l'évaluateur ne peut répondre. Elle correspond à une définition précise. Dans le doute, il convient d'observer à nouveau ce que fait la personne et de se demander si elle peut faire seule, de façon partielle, correcte, habituelle.

Télécharger le guide 2007 d'utilisation  de la grille AGGIR



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

romans

29/10/2015 18:10

GIR


Ce qui est intérèssant c est de noter comment fonctionne la grille GIR établi par les ARS ne correspondant pas au réel besoin car en 6 mois les pathologies peuvent changer , ce décalage ajouter a la baisse des budget entraine invariablement des Hausse sur le tarif hébergement des EHPAD...Celui ci devenant une variable du tarif soin!!!!



Hélène

24/04/2010 11:04

NEW AGGIR


La nouvelle grille est arrivée ? qui prend mieux en compte les troubles de l'initiative (Chez les personnes démentes)



Nadia

02/09/2009 15:09

calcul du GIR


Ces variables discriminantes et illustratives entrent-elles dan sle calcul du GIR ?




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -