Agevillage

Hôpital : Préparer le retour

La préparation


Partager :

Votre père ou votre mère a été hospitalisé à la suite d'une chûte. Le chef de service vous annonce qu'il ne peut garder plus longtemps votre proche. Il-elle doit retourner à son domicile. Bonne nouvelle, sauf que votre parent est encore handicapé, a besoin de temps pour retrouver son autonomie et se réadapter. Le retour devient un casse tête! Que faire ?

Avant même de sortir, il faut organiser le retour. Une personne qui a passé un certain temps à l'hôpital ne sait plus si elle arrivera à se débrouiller toute seule chez elle. Il est possible de passer par une maison de repos, mais cette solution n'est pas toujours préconisée par les médecins qui estiment que cela pourra encore plus perturber le malade.

Une assistante sociale est présente dans l'hôpital pour aider les patients et leurs proches à trouver et proposer des solutions les plus adaptées (aménagement du domicile, entrée en maison de retraite si cela s'avère nécessaire…), pour les informer des aides auxquels ils ont droit, pour leur donner des adresses...

Un coordonnateur peut aussi être sollicité. C'est lui qui prendra contact avec les différents services d'aides à domicile et de services de soins, afin que la personne âgée soit prise en charge dès son retour. Toutefois, il est recommandé à la famille de rencontrer elle-même les responsables des différents services.
Il pourra aussi être envisagé de faire appel à un service de livraison de repas, ou même à un service de télé-alarme 

Il est ensuite important d'évaluer le niveau d'autonomie de la personne qui sort de l'hôpital. En effet, quelques aménagements de son logement pourraient lui faciliter la vie, ne serait-ce qu'une rampe dans les escaliers ou des barres d'appui dans la salle de bain ou les toilettes.
Dans ce cas, l'assistante sociale peut organiser une pré-visite du logement avec la famille ou la personne âgée et un ergothérapeute pour évaluer les éventuels aménagements à prévoir.
Certains de ces aménagements pourront peut-être être pris en charge par l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), de même que l'aide à domicile . Pour cela, il faut remplir un dossier de demande au Centre Communal d'action social (CCAS) de votre commune. Des aides à l'amélioration de l'habitat existent, notamment la prime à l'amélioration de l'habitat, l'aide à l'amélioration de l'habitat. L'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat peut également attribuer des aides.

Voir notre article sur l'aide au retour à domicile après une hospitalisation - ardh



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Agevillage

25/07/2013 10:07

Réponse à Coccinelle


Bonjour,
J'espère que l'assistance sociale saura vous guider dans votre choix mais il est vraisemblable qu'elle vous oriente vers une entrée de votre belle-mère en maison de retraite.
Il vous faudra alors choisir le bon établissement, n'hésitez pas à le visiter, interroger les résidents, leurs familles pour recueillir leurs avis. Vous trouverez nos conseils pour vous guider dans le choix d'un établissement adapté sur notre article : http://www.agevillage.com/article-646-1-visiter-et-choisir-une-maison-de-retraite.html 
Bon courage
Cdt Agevillage



cocinelle 02

24/07/2013 18:07

Ma petite belle mere


bonjour.
je me permet de vous ecrire ce petit mot car nous sommes perdus. debut fevrier dernier ma belle mère âgée de 85 ans a été hospitalisée pour une chute dont col du fémur cassé. comme elle a des gros soucis cardiaques et respiratoires elle a été opérée sous péridurale tout c est bien passais un mois après elle a subi une deuxième interventions due a une anciennes éventrations quelle a bien supportais au totale avec l hospitalisations et la maisons de repos ça a duré environ trois mois à sa sortie ne pourvant plus acceder a sa maison qu comprend des marches a chaque entrées nous avons decidées en accord avec ses autres enfants de la recevoir chez nous avec aide a domicile pour la toilette le matin infirmière et kiné pour la marche et clapping respiratoires. malheureusement elle a souffert de manque d oxygene etant tres tres depressive elle retirait son oxygene des que nous avions le dos tourné. il es vrai que la dépressios se comprenne aisément perte d autonomie importante et surtout ne plus avoir accès à sa maison. pour le moment elle et hopitalisée mais on ne sait plus comment faire elle a perdu quelques peu ses facultés ma belle mere n est plus la meme. elle devient tres agressive insultant humiliante nous attendons l avis de l assistante sociale pour nous aiguiller nous aimerions la reprendre mais va t-on y arriver ? voila ma question peut être que quelqu’un lira ces lignes et nous aidera a lui apporter tout l aide nécessaire à sa vie future elle a elevé seule ses 8 enfants et on lui doit bien ça ;un juste retour des choses.
merci de m avoir lue et merci pour l'aide



jeanne

29/03/2013 23:03

SSR (suite)


J'ai appris par expérience malheureusement que actuellement à/c de 80 ans en cas de sortie de clinique ou hôtipal vous n'êtes plus envoyé vers une maison de repos/convalescence comme avant mais vers des services SSR (ou type mouroir pour certains) en clinique ou hôpital. Je recommande d\'aller visiter ces endroits avant d\'y faire entrer vos parents ou proches .



Jeanne

29/03/2013 22:03

SSR


Bonjour, Savez-vous que lorsqu'un parent âgé ayant toute sa tête est envoyé en SSR à l'hôpital qu'il se retrouve au milieu de personnes démentes relevant de la psychiatrie ? c'est déjà un coup dur pour cette personne de réaliser sa difficulté physique alors imaginez le choc de se retrouver là. Comment voulez-vous qu'il reprenne des forces au milieu du bruit et des cris jours et nuits, des repas pris dans cette ambiance de fous. C'est inadmissible. Protégeons nos personnes âgées qui ont mérité de bien vivre leur dernière vieillesse. Ne pourrait-on prévoir des services séparés ? Merci de penser à elles.



LAD

30/10/2009 16:10

préparer le retour


Il faut s'assurer que la personne disposera d'un service d'aide à sa sortie en contactant sa complémentaire santé , le service social de l'hopital qui est chargé de procéder au retour des patients avec un maximum de sécurité, veiller à contacter l'entreprise ou l'association qui s'occupe de ce patient, les clics qui peuvent orienter la famille et le patient, tout existe à condition de ne rien faire dans l'urgence et de faire toutes les demandes nécessaires et possibles en fonction de l'état du patient, ce qui à mon sens n'est pas toujours facile mais il faut être vigilant et permettre le retour dans de bonnes conditions en prenant conscience qu'il existe des organismes dont leur vocation est d'aider ceux qui sont en demande.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -