Agevillage

Aidant - aidé, partir en vacances

Comment organiser les vacances au Grand Age ? Choisir le bon relais


Partager :

Laisser la personne âgée chez elle en renforçant la sécurité

En cas d’absence de la famille, assister une personne âgée dépendante quasiment 24 h sur 24, oblige à multiplier les relais. L’aide à domicile ne travaille en principe pas le week-end. Une garde à domicile ou une auxiliaire de vie peut la remplacer les samedis, dimanches et éventuellement la nuit. Cela a cependant un coût, en général élevé.

Des gardes itinérantes de nuit se mettent en place ici et là, trop rares bien sûr, mais renseignez-vous car le prix est plus intéressant. A titre d’exemple, à Châtellerault l’abonnement est fixé à un peu plus de 12 euros pour un week end, 18 euros pour une semaine, auxquels s’ajoute le prix de l’intervention : environ 10 euros la demi-heure en semaine et 11 le week end. Sur la base d’un passage par nuit, comptez aux alentours de 350 euros par mois.

Pensez à l'APA : Allocation personnalisée à l'autonomie, à certains régimes de retraite complémentaire qui peuvent apporter une aide financière. Un service de soins à domicile peut prendre en charge la toilette et les soins infirmiers. Mais c’est le médecin traitant qui doit le décider.

Le baluchonnage s’installe en France. Un système tout droit venu du Québec dont le principe est simple : un intervenant, amenant son « baluchon », autrement dit, son petit bagage, s’installe à votre place pendant quelques heures ou quelques jours. Une solution de répit qui permet à l’aidant de prendre du repos et à l’aidé de ne pas quitter son domicile et ses habitudes. Le baluchonnage est généralement assuré par des professionnels, aides-soignants, aides médico-psychologiques ou auxiliaires de vie sociale qui tiennent parfois un journal d’accompagnement à destination de l’aidant durant leur intervention.

Si le baluchonnage n’existe pas encore dans votre région, vous pouvez opter pour un accueil temporaire en établissement. Certains proposent de prendre soin de votre proche pendant une semaine, le temps pour l’aidant de souffler. Attention car vous devrez peut-être faire modifier le contrat qui vous accorde l’APA, mieux vaut donc s’y prendre bien à l’avance.

Pour un proche souhaitant rester à domicile, vous pouvez aussi ajouter au dispositif habituel le portage des repas. Contactez le centre communal d’action sociale, à la mairie du domicile de la personne âgée.

Enfin, il est toujours possible d’abonner à un système de télé-sécurité. Cela offre la possibilité, en cas de problème, d’appeler 24 h sur 24 une station d’écoute qui déclenche une intervention adaptée (voisins, médecin, SAMU…). Le prix de l’abonnement varie de 30 à 46 euros par mois auxquels il faut ajouter les frais d’installation : jusqu’à 76 euros. Vous pouvez solliciter un coup de pouce financier auprès des fonds d’action sociale des mairies, des caisses de retraite, des assurances, des caisses d’assurance maladie et des mutuelles. Dans tous les cas, vos vacances risquent fort d’être entrecoupées de nombreux coups de téléphone.

Enfin si vous avez tous les relais nécessaires mais que vous craignez que votre présence ne manque à votre proche, vous pouvez faire appel à l’association des Petits frères des Pauvres (http://www.petitsfreres.asso.fr/) qui propose des visites d’amitié pour atténuer la solitude.

Pour tous ces services, adressez vous au CLIC (Centre local d'information et de coordination), à la mairie de la personne âgée, au Centre communal d’action sociale (CCAS) ou à l’office des personnes âgées dans les villes qui en disposent.
Voir l'Annuaire du grand âge d'Agevillage rubrique "information-conseil" et "à Domicile" pour les services d'aide.

Partir ensemble

Attention aux deux écueils principaux : respecter le rythme des aînés et se reposer soi même.
Éliane a 84 ans. L’été dernier, sa fille l’a emmenée avec elle pour les vacances. Elle a passé un mois dans le Sud Est avec des arrière-petits-enfants bruyants. À la fin de la saison, on lui a fait faire un voyage souvenir : une journée de voiture pour revoir Monte-Carlo, Nice et Cannes où elle était venue en voyage de noces avec son mari. Ces vacances ont été épuisantes pour Suzanne. Sa fille qui voulait lui faire plaisir ne s’est pas rendu compte que ces bouleversements dépassaient largement ses possibilités. Suzanne est déçue par les réactions de sa mère et peu reposée. Entre la mère et la fille, les relations sont plus tendues qu’avant.

Si vous passez vos vacances en gîte rural, vous pouvez choisir un gîte aménagé pour les personnes handicapées.
La Maison des Gîtes de France et du Tourisme Vert, 59 rue Saint-Lazare, 75 439 PARIS Cedex 09 Tel. 01.49.70.75.75. Fax : 01.42.81.28.53 E-mail : info@gites-de-france.fr
Liste des gites adaptés aux personnes âgées ou handicapée sur le site des gites de France

Deux autres associations, d’agriculteurs, proposent des haltes :
« Accueil Paysan », le confort est adapté à l’habitat local donc moins sophistiqué que dans les gîtes ruraux, mais l’accueil très chaleureux et particulièrement apprécié par des anciens qui ont vécu à la campagne.
Fédération Nationale Accueil Paysan
9 avenue Paul Verlaine, 38100 Grenoble - Tél. 04 76 43 44 83
Contact : info@accueil-paysan.com

« Bienvenue à la ferme ».
Un hébergement à la ferme, c’est l’assurance d’un cadre naturel et reposant avec des activités variées, pédagogiques et ludiques, pour tous les âges et pour toutes les passions
Pour toute information : Assemblée permanente des chambres d’agriculture, 9 avenue Georges V 75008 Paris. Tél. 01 53 57 11 50
http://www.bienvenue-a-la-ferme.com/contact


Villages de vacances
Vous pouvez aussi profiter de villages de vacances dans lesquels bon nombre de caisses de retraite réservent des places pour leurs allocataires. Mais, dans ce cas, évitez les périodes de vacances scolaires. N’hésitez pas non plus à contacter les comités régionaux du tourisme. Ils vous indiqueront les hôtels ou pensions de famille qui accueillent des personnes handicapées dans leur région. 
Il existe un label national « Tourisme et Handicap », et un label Destination pour tous.

En savoir plus sur les voyages accessibles :
-  www.tourisme-handicaps.org - Association Tourisme et handicap : 01 43 87 78 65
- L’Agence Nationale pour les Chèques Vacances : www.ancv.com  qui propose des séjours spécifiques pour les personnes âgées via son programme Seniors en vacances - Numéro Azur : 3240 - voir notre chapitre dédié sur cet article
- France Guide : Pour découvrir les sites labellisés Tourisme et Handicap
- Le guide des vacances accessibles de l'APF
La version papier du guide des vacances accessibles de l'APF n'existe plus mais à fait place à un blog qui recense quelques pistes de réseaux d'hébergement pouvant accueillir des personnes en situation de handicap physique et des conseils utiles pour le transport. vacancesaccessibles.blogs.apf.asso.fr

Se faire relayer par quelqu'un de la famille

L’avis de la fille d'une personne âgée :« Maman, 92 ans, habite chez nous, en région parisienne. Nous sommes quatre frères et sœurs qui nous entendons suffisamment bien pour nous donner un coup de pouce. Dès que mon mari veut prendre des vacances, un frère ou une sœur reçoit maman. Cela ne nous pose pas de problème d’organisation. En revanche, nous ne sommes pas satisfaits de la transporter comme ça d’une maison à l’autre tout au long de l’année en fonction des vacances des uns ou des autres.
Tout est dit : même dans les familles sans difficultés de relation, ce n’est pas toujours une solution agréable pour la personne âgée. Elle peut avoir l’impression d’être un « paquet » qu’on se repasse. »

Inviter dans sa maison de vacances son parent vivant habituellement en maison de retraite

Témoignage

« Chaque année, papa quitte sa maison de retraite pour quinze jours afin de retrouver un maximum de ses proches dans notre grande maison familiale de vacances. C’était d’ailleurs la condition établie entre nous : oui à la maison de retraite, mais il était convenu qu’il nous retrouve tous à la belle saison. Il a fallu établir des règles pour éviter que des détails pratiques ne créent trop de tensions car nous appartenons à quatre générations. Cela a exigé du temps et de la souplesse, mais le résultat en valait la chandelle ! L’été dernier deux des adolescents ont créé un chemin, sécateur en main et un pont de planches au-dessus d’un fossé pour faire rouler le fauteuil roulant de mon père jusqu’à l’étang où il aimait pêcher. Au départ, nous les avons pris pour des fous, mais ces moments-là valent bien quelques prises de bec. »

Dans ce cas-là que se passe-t-il ?

Il y a une réglementation.
Un résident a le droit de s’absenter 21 jours pour des vacances. Sa chambre est réservée. Pendant son absence, il ne règle à l’établissement qu’une partie du prix de journée habituel, l’hébergement. Il y a aussi les arrangements avec la Direction de l'établissement. Un exemple, une maison de retraite de Paris autorise ses résidents à s’absenter 35 jours pour des vacances à condition qu’ils règlent l’hébergement et les frais de structures de la maison. Au-delà, seul le tarif alimentaire est défalqué du prix de journée. Toutefois, les dépassements de temps sont très rarement dus à des vacances mais plutôt à une hospitalisation. N’hésitez pas à demander un rendez-vous au directeur ou à la directrice de l’établissement. Vous aurez toutes les chances d’obtenir une autorisation qui corresponde à vos souhaits.



mis à jour le

LES LIENS UTILES

AVMA - Association de Vacances de la Mutualité Sociale Agricole

Les Villages de vacances

40, rue Jean-Jaurés - Les Mercuriales 
93547 Bagnolet cedex
Tél.+33 1 41 63 86 87
Fax +33 1 41 63 72 79

Famidac : Pour trouver un accueil familial temporaire ou permanent

Carte de France des accueillants agréés, annonces gratuite, conseils et ressources utiles... tout ce qu'il faut connaitre de l'accueil familial !

Association Famidac 
Bouteillac 
07110 ROCLES (France)
Adhérents et partenaires : 04.75.88.38.64 
 

Association les petits frères des pauvres

Le site officiel des Petits Frères des Pauvres, association qui oeuvre auprès des personnes âgées isolées.

Les petits frères des Pauvres
33 et 64 avenue Parmentier
75011 PARIS
Tél : + 33 (0)1 49 23 13 00

Association France Alzheimer

Créée en 1985 à l’initiative de familles de personnes malades et de professionnels du secteur sanitaire et social, France Alzheimer est à ce jour la seule association nationale de familles reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées.

www.francealzheimer.org


Association France Alzheimer
21 boulevard Montmartre
75002 Paris
Tél. : 01 42 97 52 41

Seniors à votre Service

Des seniors actifs au service des familles.
200 000 Seniors et retraités vous proposent leurs services partout en France : aide aux personnes âgées, repassage, bricolage, jardinage… Faites-vous aider à la maison !
Voir les profils disponibles près de chez vous sur : www.seniorsavotreservice.com

Lire notre article sur Seniors à votre service

Voyage Aptitude Senior


Voyage-aptitude-senior.fr
s’adresse aux seniors globe-trotters désireux de mener à bien un voyage à travers le monde


Partager :


Vos réactions

maman

02/06/2014 09:06

Vacance


bonjour ,je viens de lire le texte ,qui parle des vacances pour les aidant familiale pour les personnes adultes ,mai pour les aidants familial d'enfants ou de jeunes ados ,handicape existe t'il ,des aides ou solution ,j'ai une petite fille lèa qui a une maladie genetique rare (dite orpheline maladie Smith magenis chromosome 17 ),j'ai du démissionner pour m'occuper de ma fille il lui faut une attention de tous les moments ,et les nuits sont aussi dure que les journée ou lèa est a la maison ,pour ses frères et sa sœur s'est aussi dure ,nous n'avons plus de vie sociale tout les monde nous a tourne le dos ,et ne comptons que sur nous six .les vacances nous ne pouvons faire autrement que de partir avec lèa ,nous devons aussi penser a nos autres enfants qui veulent partir,mai pour nous se ne sont pas des vacances car nous somme dans un appartement ,car lèa fait de grosse crises de colère violente ,et a des trouble du comportement nous louons,un appartement spacieux ,car nous ne sortons que très peut lèa n'aime pas sortir avec nous ,donc nos vacances n'en sont plus depuis 12 ans l'age de lèa ,plus de vie de famille plus de vie de couple non plus ,l’année se passe presque exclusivement chez nous ,alors les vacances serait un moyen de se retrouver ,et de vivre un peut de nous soulager .mai comment faire pour faire garder lèa ,ou la confier a qui ,la colonie coûte très chère ,nous avons un dossier de surendettement ,et mon mari et en longue maladie ,nous aimons notre fille mai j'avoue que s'est epuissant ,et fatigant nous somme a bout ,et nous aurions besoins de repos .auriez vous des solution pour avoir un peut de répit. je vous remercie cordialement madame rivière janique



Valérie DURIN

15/02/2013 12:02

séjours touristiques accompagnés


TRAVEL AGE, association immatriculée au registre des opérateurs de voyages et de séjours en avril 2012. Nous avons réalisé 2 séjours en 2012 avec des personnes âgées pouvant présenter une perte d'autonomie et notre programme pour 2013 est visible sur notre site www.travel-age.com .




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -