Agevillage

Santé, médecine, démographie

BREVES


Partager :

un audit sur la santé

Le député UDF de Vendée Jean-Luc Préel a demandé mercredi 10 juillet, un audit sur la santé, de façon à "repartir sur des bases saines", au cours d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale."Chacun a pu constater des tensions financières importantes dans tous les secteurs de la santé", l'Ondam (Objectif national de dépenses de santé) "a été voté à un taux irréaliste en 2002" et le gouvernement "a pris des engagements dont les financements n'ont pas été prévus", a déclaré le député, d'où la nécessité de tout "remettre à plat".Le député, qui vient d'être nommé rapporteur du prochain budget sur la santé, s'est également interrogé sur la légitimité de maintenir la paritarisme dans tous les domaines de la santé. "La parité est justifiée dans les domaines de compétences des partenaires sociaux, comme la retraite, le chômage et les accidents du travail", a-t-il estimé, en suggérant de leur confier uniquement la gestion de ces secteurs où ils sont impliqués directement.Pour les dépenses maladie, il s'est prononcé pour une "régionalisation", avec une répartition par région d'une partie de la CSG, et des régions qui pourront "abonder autant qu'elles souhaitent". Cette évolution du secteur santé va, selon lui, de pair avec le renforcement de la décentralisation.

une mission sur la démographie médicale

Le ministre de la Santé, Jean-François Mattei, a installé mercredi une mission sur les conséquences de l'évolution de la démographie médicale, a annoncé le ministère dans un communiqué.Cette mission, qui doit rendre ses conclusions pour le 15 novembre, va formuler des propositions pour une nouvelle organisation de l'exercice desmédecins et des différentes professions de santé. "Il est temps de développer une véritable politique démographique adaptée à notre époque afin de garantir à la population un accès satisfaisant aux professionnels de santé", poursuit le communiqué.Présidée par le professeur Yvon Berland, la mission est constituée de cinq membres représentant les professionnels de santé: un médecin généraliste, un infirmier libéral, un "résident" de médecine générale, un médecin de la CNAM et un praticien hospitalier de gynécologie obstétrique.

200.000 euros à des associations intervenant à l'hôpital

La région Ile-de-de France a voté jeudi 11 juillet, une série d'aides à des associations intervenant auprès des malades, en milieu hospitalier ou non, d'un montant de 194.706 euros.Douze associations bénéficieront de cette aide, parmi lesquelles l'association Tournesol d'accompagnement social de personnes hospitalisées à l'hôpital Saint-Louis (Paris 10ème), et l'association l'Enfant@l'hopital quiutilise l'outil informatique pour la poursuite de la vie scolaire des enfants malades, a indiqué la région, dans un communiqué.Aide et solidarité, qui anime l'hôpital gérontologique et médico-social de Plaisir-Grigon (Yvelines), et Tête en l'Air, qui va éditer un guide d'information pour les parents d'enfants hospitalisés en service de neuro-chirurgie, recevront également une contribution financière de la région IDF.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -