Agevillage

période estivale et maisons de retraite

Le secrétariat d'Etat aux personnes âgées appelle les préfets à la vigilance


Partager :

Lundi 15 juilletLe secrétaire d'Etat aux personnes âgées, Hubert Falco, a appelé vendredi 12 juillet les préfets de département, dans une circulaire, "à la plus extrême vigilance sur la qualité de la prise en charge des personnes âgées pendant l'été dans les établissements d'accueil".

Deshydratation

Le secrétaire d'Etat aux personnes âgées, Hubert Falco, a appelé vendredi 12 juillet, les préfets de département, dans une circulaire, "à la plus extrême vigilance sur la qualité de la prise en charge des personnes âgées pendant l'été dans les établissements d'accueil".Cette lettre, adressée également aux directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS), rappelle que "les vacances peuvent être synonymes d'isolement avec le départ en congés des familles et une moindre présence des personnels dans certains services".Le document énumère quelques "mesures simples" pour prévenir les problèmes courants rencontrés en matière de santé en cette saison. Ceux-ci, en effet, peuvent entraîner des complications et M. Falco demande aux préfets et aux DDASS de "diffuser ces préconisations à tous les directeurs d'établissement pour personnes âgées".Premier danger : la déshydratation. Elle est, chez les personnes âgées, "encore plus fréquente lors des grandes chaleurs". "Nombre d'entre elles, en particulier les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées, présentent un trouble de la soif qui les empêche de s'hydrater correctement", rappelle le ministre.Il préconise des mesures simples : "isoler et rafraîchir les locaux, supprimer les traitements diurétiques non indispensables, donner une alimentation suffisamment salée (4 à 6 g/jour), sachant que toute augmentation de la dose de sel pour une personne donnée doit faire l'objet d'un avis médical et donner à boire plusieurs fois par jour aux personnes âgées (eau, thé, café, jus de fruits, bouillon)". Autre sujet de préoccupation: le développement de germes dans l'alimentation. « Une attention toute particulière doit être apportée au respect de la chaîne du froid, tant au niveau du stockage, de la préparation, du transport et de la distribution des aliments pour éviter tout risque de toxi-infection alimentaire et notamment de salmonellose", ajoute M. Falco.Enfin, l'été et ses chaleurs ne doivent pas conduire pour autant au confinement des personnes âgées qui ont besoin de soleil. En effet, "la vitamine D commande l'absorption de calcium et sa carence, liée essentiellement à une exposition solaire insuffisante fréquente chez les personnes âgées, notamment en institution, est un facteur de risque d'ostéoporose"."De courtes et régulières expositions sont bénéfiques et préviennent les fractures", insiste M. Falco. Mais il faut proscrire "les moments de la journée où la chaleur est la plus intense et éviter les séjours prolongés dans des vérandas".



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -