Agevillage

Espérance de vie

Les Américains vivent plus longtemps mais sont plus gros


Partager :

Les Américains, au premier rang mondial pour les dépenses de santé, ont une espérance devie toujours plus élevée mais sont aussi marqués par l'obésité dans des proportions sans précédent, selon un rapport annuel du département de la Santé publiéjeudi 12 septembre.

La longévité en France supérieure à celle des Etats Unis

En 2000, l'espérance de vie des Américains a atteint 77 ans (74 ans pour les hommes et presque 80 pour les femmes), niveau le plus élevé jamais atteint dans le pays, selon les chiffres préliminaires du rapport annuel du département de la Santé publié jeudi 12 septembre. En France, l'espérance de vie en 2000 était de 75,2 ans pour les hommes et 82,7 ans pour les femmes en 2000. "Les efforts efficaces de la santé publique, une meilleure connaissance parmi les Américains des conditions de vie plus saines et de meilleurs soins ont dans leur ensemble contribué à ces améliorations", a commenté Julie Gerberding, directrice des Centres de contrôle des maladies (CDC) d'Atlanta (Géorgie).

Obésité: problème national

L'étude note aussi qu'aujourd'hui, trois adultes sur cinq âgés de 20 à 74 ans sont en surpoids et un Américain sur quatre est considéré comme obèse. Près de 40% de la population n'a aucune activité physique pendant ses loisirs et les femmes surpassent les hommes dans la sédentarité. Selon le rapport, les Américains ont consacré 1.300 milliards de dollars aux dépenses de santé, soit 13,2% du produit national brut, ce qui en fait le premier pays pour ce type de dépenses, selon ce 26e rapport annuel sur la santé du pays.Les programmes publics de protection des plus démunis et des personnes âgées (Medicare et Medicaid essentiellement) ont remboursé 43% de toutes les dépenses de santé, les assurances privées couvrant 35% de la somme, d'autres sources privées payant 5% des coûts médicaux, et les malades en étant de leur poche pour 17% de la somme totale. Un tiers des dépenses de santé a été consacré aux dépenses hospitalières, un cinquième pour payer la note du médecin et près d'un dixième pour des médicaments sur ordonnance. Le coût des médicaments a quant à lui augmenté de 15% par an, pendant la période 1995-2000, soit une progression plus rapide que toutes autres catégories de dépenses de santé.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -