Agevillage

APA

La Creuse en quasi dépôt de bilan


Partager :

La Creuse qui affirme être "le département le plus vieux d'Europe", avec un habitant sur trois âgé de plus de 60 ans, a indiqué, mercredi 16 octobre, ne pas pouvoir supporter seul le poids financier de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA).Pour faire face aux dépenses, le conseil général de la Creuse à demandé que la participation financière de l'Etat soit doublée et que les départements en difficulté puissent bénéficier d'une "dotation complémentaire de solidarité".Sans concours supplémentaire de l'Etat, "une augmentation de la pression fiscale de 50% serait nécessaire pour équilibrer les comptes du département" en 2003, du fait du surcoût induit par l'APA, indique un communiqué publié par le conseil général.Le département prévoit que 4.200 personnes bénéficieront de l'APA d'icila fin de l'année, soit une charge financière de 3,7 millions d’eurospour le département, alors que le secrétariat d'Etat aux personnes âgées, qui tablait sur une montée en puissance plus progressive, avait évalué cette charge à 1,1 million d’euros.En 2003, 4.700 creusois bénéficieront de l'APA soit une enveloppe de 9 ME pour le département.Le conseil général affirme dans un communiqué que la charge financière de l'APA, qui est actuellement couverte au deux tiers par les départements et un tiers par l'Etat, n'est "pas supportable", d'autant que la Creuse dispose de ressources fiscales extrêmement réduites, avec seulement un foyer sur quatresoumis l'impôt.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -