Agevillage

Transport des personnes handicapées

Fin 2003, Paris mettra en place une centrale de réservation


Partager :

Jeudi 14 novembre 2002, Pénélope Komites, adjointe au maire de Paris, chargée des personnes handicapées, a présenté un nouveau dispositif de transport destiné à faciliter le transport des personnes handicapées. Celui ci devrait voir le jour à l'automne 2003

Centrale de réservation

Paris sera le premier département d’Ile-de-France à mettre en place une centrale de réservation permettant aux personnes lourdement handicapées de réserver un véhicule spécialisé sur simple appel.Ils pourront y avoir recours tous les jours et sur simple appel. Le Conseil de Paris devrait autoriser lundi 18 novembre, le maire Bertrand Delanoë à lancer la procédure et à signer une convention avec le syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) et la région pour le financement tripartite du service.Les handicapés, qui aimeraient "pouvoir faire des visites n'importe où, à n'importe quelle heure", se plaignent souvent d'être "assignés à résidence" du fait de la carence en terme d'offre, d'un système de réservation contraignant et d'un périmètre trop restreint, a indiqué jeudi 14 novembre, Pénélope Komitès (Verts), adjointe au maire chargée des personnes handicapées, au cours d'une conférence de presse.Une centrale téléphonique d'information régionale, pilotée par le STIF, sera mise en place dès janvier 2003 pour leur faire connaître le niveau d'accessibilité des transports en commun pour un déplacement donné. Si les transports en commun sont inaccessibles, l'appel sera basculé sur un centre départemental de réservation. Le premier à se mettre en place dans la région - si le Conseil en est d'accord - sera celui de Paris, à partir de l'automne 2003, a annoncé Mme Komitès.Que le handicap soit moteur, sensoriel ou mental, l'offre sera disponible tous les jours (sauf le 1er mai) de 6h à minuit, pour tous les Parisiens titulaires de la carte d'invalidité à 80% délivrée par la COTOREP (Commission technique d'orientation et de reclassement professionnel), soit quelque 30.000 personnes.D'après une étude de 2001, Paris compte environ 80.000 handicapés (4% de la population), et 670.000 personnes souffrant d'une déficience.Le transport spécialisé, qui a effectué quelque 90.000 déplacements en 2001, est géré actuellement par des associations. En 2002, la municipalité socialiste avait un peu plus que doublé sa subvention à ce transport, la faisant passer à 1,27 ME par an.L'usager, qui paie actuellement de 8 à 45 euros, versera 6 euros pour une course Paris-Paris, 9 euros pour Paris-petite couronne et 15 euros pour Paris-grande couronne. Le STIF, la région et Paris paieront la différence, soit un budget total estimé à 8,1 millions d'euros par an, pour une offre estimée à 450.000 déplacements.Contact : CCAS des mairies d'arrondissement



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -