Agevillage

Offices de Personnes Agées (UNIORPA)

Les services multiples de ces instances locales de coordination


Partager :

Quels sont les services multiples des offices de personnes âgées. :
- informer les personnes âgées de leurs droits,
- rechercher avec elles et leurs familles des solutions à leurs problèmes,
- les orienter vers les organismes sociaux pouvant leur apporter une aide,
- diffuser toutes les informations les concernant, lutter contre leur solitude,
- proposer des activités de loisirs…
telles ont quelques-unes des grandes missions des offices de personnes âgées.

* NOTE : pour connaître l’office de personnes âgées le plus proche de chez vous, adressez vous à la mairie.

Créés dans les années 70, ce sont, pour la plupart, des associations régies par la loi de 1901. On en compte 65 en France et leur champ d’action s’étend sur une ville, un département, quelquefois une région entière. Car un office de personnes âgées et de retraités regroupe l’ensemble des services à destination des personnes âgées. Il intervient auprès de l’administration et des organismes privés, mobilise les professionnels et les retraités bénévoles pour mettreen œuvre des actions répondant aux besoins de la population âgée locale.

Répondre à tous sur tout

Certains offices privilégient les conseils aux personnes dépendantes et leur défense, d’autres interviennent avec des services de soutien à domicile ou de restauration. D’autres encore se tournent vers l’animation à travers des clubs et des activités de loisirs. Mais tous doivent avoir réponse à tout qu’il s’agisse de la retraite, de la santé de l’habitation à domicile ou en établissement, des impôts etc. Outre ces services courants, les offices assurent des permanences spécialisées : un ou plusieurs jours par semaine, les personnes retraitées y sont reçues individuellement par un travailleur social, un représentant de l’administration ou un soignant qui étudie leur cas particulier.De plus de nombreux offices sont dotés d’un centre de documentation ouvert au public. Enfin cette action permanente est prolongée par des journées d’étude.

Soutenir et accompagner

Parce que des handicaps liés au grand âge entraînent souvent des difficultés familiales, les offices se sont lancé depuis longtemps déjà dans l’accompagnement et le conseil en concertation avec les autres organismes présents sur le terrain. Cette coordination permet de trouver la solution la plus satisfaisante en prenant en compte la situation de la personne âgée et celle de ses proches. Entretenir son corps et son esprit est nécessaire à tous les âges. Certains offices proposent donc de la gymnastique pour retrouver les gestes devenus difficiles ; se baisser, se relever, prévenir une chute. D’autres ont créé des ateliers mémoire. Et, comme avoir une faiblesse ne coupe pas l’envie de se cultiver, les offices multiplient les initiatives en ce sens. Du simple tournoi de scrabble aux conférences dans les universités du temps libre en passant par la quinzaine du film, le choix est vaste. D’autant que les offices soutiennent aussi des animations en établissement : théâtre, musique, expositions, et organisent des sorties d’une journée ou plus.

Pas de retraite pour la citoyenneté

Mais les offices incitent aussi les retraités à s’engager comme bénévoles pour encadrer des activités, intervenir auprès de plus jeunes ou de plus vieux. C’est un moyen de garder un rôle social et d’échanger avec d’autres générations.

Daniel JUIF, directeur de l’office des retraités de Brest, explique : « l’erreur serait de classer les retraités dans une catégorie particulière. Leur place est partout. Être à la retraite, ce n’est pas devenir quelqu’un d’autre. Il n’y a pas de retraite pour la citoyenneté. Plutôt que de « s’occuper » des vieux, il vaudrait mieux accepter de les considérer comme des acteurs. Par exemple, à Brest, nous intervenons de façon continue dans les écoles depuis plus de quinze ans. Des retraités bénévoles y font de l’incitation à la lecture, de l’aide aux devoirs etc. Notre objectif n’est pas seulement de pallier les carences de l’Education nationale. Il est aussi de changer le regard sur les vieux. En faisant cela, nous prouvons qu’un retraité, même sans aucun diplôme, peut transmettre des choses. Et dans le même temps, s’occuper des autres, cela fait du bien à soi. Tout dépend bien sûr des possibilités de chacun. Vous ne ferez pas de la menuiserie si vous ne parvenez plus à réaliser des gestes précis. Mais vous entreprendrez autre chose. Plutôt que de penser à ce que l’on perd, mieux vaut regarder ce que l’on a toujours. Il faut penser qu’il y a toujours quelqu’un qui a besoin de vous. »

Le regard d’un directeur d’office de personnes âgées sur la vieillesse :

"A quoi sert de vieillir si l’on n’a plus envie de vivre ? Depuis trente ans, nous avons fait beaucoup de choses en France d’un point de vue technique, pour améliorer les conditions de vie des retraités. Mais, en ce qui concerne l’aspect humain, nous demeurons sous-développés. Il n’y a jamais eu autant de vieux dans les familles. On peut voir des grand mères de cinquante ans qui ont leur grand mère. Au XXI ème siècle, il y aura de plus en plus de vieux mais aussi de plus en plus d’environnement familial, contrairement à ce que répand le discours ambiant sur l’éclatement des familles et la solitude des vieux."

Qu’est-ce que l’UNIORPA ?

L’Union nationale des instances de coordination, offices et réseaux de personnes âgées est une association fondée en 1979 par un groupe d’offices.L’UNIORPA a quatre missions principales :

  • Une concertation permanente entre personnes âgées, professionnels et bénévoles pour mettre en commun expériences, recherches, difficultés, innovations, confronter les pratiques, développer les initiatives sur le terrain et promouvoir la création de nouveaux organismes de coordination territoriale.
  • Une représentation nationale des organismes d’action dans le domaine des retraités et des personnes âgées. ( L’UNIORPA dispose d’un siège aux comités national et départementaux des retraités et personnes âgées : CNRPA et CODERPA)
  • Une coordination sur le terrain pour un enrichissement concerté des professionnels, des bénévoles, des retraités et personnes âgées. Acteurs et bénéficiaires de toutes provenances se retrouvent côte à côte.
  • Une information permanente du réseau national que constitue l’UNIORPA. Cela permet à tous d’agir en même temps et dans le même sens sur les leviers qui assurent les évolutions nécessaires à la politique en matière de retraités. Ceci grâce à une lettre trimestrielle, des rencontres régionales et nationales, un congrès tous les deux ans.
Les adhérents de l’UNIORPA s’engagent au niveau international aussi en lançant des études comparatives sur la coordination gérontologique en Europe afin de faire bénéficier les réseaux français des expériences d’autres pays et cultures.

Contact pour tout renseignements complémentaires :

Secrétariat général : 3, rue Lafayette
33 000 Bordeaux
Tel. 05 56 79 96 41
Email : uniorpabordeaux@orange.fr



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Ménabé

23/02/2013 15:02

séjour de repos


j'ai 73 ans, a 100 à la SS? mon médecin traitant désire un repos de 1.5mois à 2 mois dans une maison de repos. Afin de me rapprocher de ma fille à roquebrune sur argens je recherche une maison dans le var. je suis autonome. cordialement



lalao

10/08/2010 12:08

demande renseignement


bonjour, je voudrais savoir si dans mon département il y a un contact pour avoir des renseignements sur les ateliers mémoire - je suis habitante de la haute garonne et dans le secteur 31370 (canton de rieumes) - merci pour votre réponse- lalao salvagnac




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -