Agevillage

Aide à domicile

L'accord de branche salarial (enfin) agréé


Partager :

L'accord de branche salarial de l'aide à domicile a (enfin) été agréé. Le ministère des Affaires sociales et le secrétariat d'Etat aux Personnes âgées,ont annoncé mercredi 22 janvier avoir rendu un "avis favorable" au texte instituant une hausse des salaires de 23,7 % d’ici 2006.

Enfin !

Les aides à domicile vont enfin voir leurs salaires décoller du SMIC. Mercredi 22 janvier, le ministère des Affaires sociales et le secrétariat d'Etat aux Personnes âgées, ont annoncé avoir rendu un "avis favorable" au texte de l'accord de branche salarial de l'aide à domicile qui institue une hausse des salaires de 23,7 % d’ici 2006.Il s'agissait "de revaloriser une profession qui emploie 220 000 salariés à temps partiel, essentielle pour le maintien à domicile des personnes fragilisées par l'âge, le handicap ou la maladie, mais insuffisamment attractive en raisons de la faiblesses des rémunérations", commentent les ministères.L'accord repose sur deux principes :

  • « faire émerger les grilles conventionnelles du SMIC pour qu'au terme de la montée en charge, en 2006, aucun salaire ne soit inférieur au SMIC »
  • « Retenir pour référence la convention collective de 1951, dont les métiers sont les plus comparables à ceux du secteur de l'aide à domicile »
  • .Le coût de l'accord représentera une progression de 23,7 % de la masse salariale sur 2003-2006, ce qui implique que "cette décision d'agrément s'accompagne d'une démarche de modération de la politique salariale jusqu'en 2005 dans le cadre des mesures générales".L'accord de branche avait été initialement signé le 29 mars 2002 par les partenaires sociaux de la branche Aide à domicile (150 000 salariés et 6 000 structures). Le ministère des Affaires sociales avait refusé son agrément en septembre, souhaitant un aménagement à la baisse de cet accord qui entraînait, selon lui, une hausse de la masse salariale sur trois ans "insupportable" pour les financeurs (départements, caisses de sécurité sociale).Principales fédérations signataires : UNASSAD, ADMR



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -