Agevillage

Handicap

Des associations contre la discrimination par l'âge


Partager :

La barrière del’âge de 60 ans est jugée discriminante par des associations de handicapés

GRITA : groupe de réflexion sur les incapacités à tout âge

Un « groupe de réflexion » comprenant des dizaines d'associations humanitaires a dénoncé jeudi 30 janvier, « la politique française (qui) va à l'encontre de la nécessité de lutter contre toute forme de discrimination, notamment par l'âge, à l'égard des personnes handicapées ».A l'occasion de l'année européenne des personnes handicapées, le Groupe de réflexion sur les incapacités à tout âge (Grita) affirme que « toute personne en situation de handicap, quels que soient son âge et l'origine de sa déficience, doit bénéficier d'une compensation intégrale de ses incapacités », écrivent dans un communiqué ces associations membres du Grita.L'Union européenne affirme la nécessité de lutter contre toute forme de discrimination, notamment par l'âge.« Actuellement, la politique française va à l'encontre de ces orientations », affirme le texte. « La cohabitation de deux régimes de compensation des incapacités - ACTP pour les personnes de moins de 60 ans et APA pour les personnes de plus de 60 ans - a comme conséquence de créer une discrimination selon l'âge auquel survient le handicap », estime le Grita.L'Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), qui ne concerne que les personnes de moins de 60 ans, varie de quelques 370 à 745 euros par mois, tandis que l'Allocation personnalisée d'autonomie, réservée aux plus de 60 ans, oscille entre 515 et 825 euros mensuels.Les premiers signataires de ce manifeste sont :

  • ADEHPA
  • APF
  • FASSAD 75
  • FNATH
  • UNAPEI
  • UNADMR
  • UNASSAD
  • UNCCAS
  • UNIOPS
  • Contacts par mail :p.devos@unassad.netjb.delcourt@unassad.net



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -