Agevillage

Maison de retraite en Gironde

Mise en examen de la directrice


Partager :

Jeanne Philibert, directrice de la maison de retraite de Château-Lamothe à été mise en examen pour exercice illégal de la médecine et violences sur personnes vulnérables.

Dénonciation

La directrice d'une maison de retraite de Gironde, âgée de 77 ans, a été mise en examen mercredi 5 février à Bordeaux pour « exercice illégal de la médecine » et « violences sur personnes vulnérables » avec ITT inférieures à huit jours, a-t-on appris de source judiciaire.Jeanne Philibert, directrice de la maison de retraite de Château-Lamothe àSaint-Médard d'Eyrans près de Bordeaux, a été placée sous contrôle judiciaire, avec interdiction de diriger une maison de retraite. Elle a également été mise en examen pour « administration de substances nuisibles à la santé » et ouverture d'une maison de retraite sans autorisation.Une perquisition avait été effectuée fin janvier dans l'établissement par la gendarmerie après le témoignage « détaillé » d'une infirmière ex-salariée. Cette dernière affirmait notamment, dans une lettre avoir vu « une aide soignante poser une sonde gastrique à une résidente », ce qui n'est pas de son ressort. De plus, selon elle, « la directrice avait transfusé une résidente en fin de vie », opération pour laquelle elle n'avait aucune compétence.L'annonce de la perquisition avait provoqué un fort recul du titre de la société Medidep, spécialisée dans l'hébergement et la prise en charge des personnes âgées, au Nouveau Marché de la Bourse de Paris. La société avait expliqué dans un communiqué que sa participation dans l'établissement Château-Lamothe était minoritaire et qu'elle n'exerçait de ce fait aucun contrôle effectif de cette maison de retraite.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -