Agevillage

Julia Kristeva et le handicap

La psychanalyste réclame une véritable révolution culturelle


Partager :

Julia Kristeva, romancière et psychanalyste, a été chargée d’une missionde réflexion sur le handicap.

Le handicap renvoie à une peur

Chargée par le président de la République, Jacques Chirac, d'une mission sur le handicap, Julia Kristeva, romancière et psychanalyste, a déclaré jeudi 6 mars, dans un entretien au journal La Croix qu’il faut « une véritable révolution culturelle » sur le handicap.Selon Mme Kristeva, dont les travaux ne seront pas publiés sous forme de rapport mais de livre aux Editions Fayard la semaine prochaine, « il y a eu trois périodes dans l'histoire moderne dans ce qu'on appelle la prise en charge du handicap ».Après la Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient, écrite par Diderot en 1749 et la loi de 1975, « la troisième (période) est celle qui s'ouvre aujourd'hui devant nous et qui implique une véritable révolution culturelle », écrit-elle.Julia Kristeva propose de « créer partout de petites structures, des lieux de vie insérés dans le tissu urbain au lieu de regrouper les personnes handicapées dans de " gros établissements " »Pour expliquer ce qu'est le handicap et faire connaître la vie du handicapé, elle recommande, « que se tiennent des assises nationales des personnes handicapées ».Deux mesures sont urgentes à prendre :

  • alléger la souffrance des milliers de polyhandicapés qui ne sont attendus nulle part et ne reçoivent pas d'aide à domicile.
  • La deuxième est de mettre en place un médiateur pour s'occuper de tous les problèmes que rencontrent les personnes handicapées, qui sont souvent renvoyées d'une administration à une autre.
  • Selon l’écrivain, le handicap fait « peur car il renvoie à la déficience, à une perte à laquelle chacun redoute d'être confronté un jour. Il va à l'encontre de l'idéologie actuelle de la performance ».



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -