Agevillage

Maisons de Retraite - Secteur lucratif

Rumeurs de nouveaux mouvements de concentration dans les maisons de retraite privées


Partager :

La presse financière multiplie les échos sur les mouvementsqui affectent les grands réseaux de maisons de retraite : ORPEA est considéréecomme une valeur de croissance surfant sur le papy boom. La Générale de santécède son activité maison de retraite à Yves Journel. Le groupe Serience ( Hotelia, les Villandières) a été racheté, mais le nom de l’acquéreur n’a pas encore été rendu public. Quant à Médica France, la Caisse des Dépôts et Consignations s’interroge son avenir.

Orpea a le vent en poupe, Sérience rachetée

Selon le docteur Jean-Claude Marian, président d’Orpea : « Actuellement, la demande solvable est supérieure à l’offre. Elle le sera de plus en plus si l’on considère que le revenu moyen des plus de quatre-vingt-cinq ans (dont 20 à 25 % doivent aller en institution) ne cesse de progresser.Des projets d’implantation se dessinent en Espagne et en Italie.Orpea veut aussi profiter de la restructuration du secteur privé encore très atomisé.Orpea fait ainsi parti des acheteurs potentiels de Serience ( filiale de l’américain Holiday Retirement), si le prix reste en phase avec les objectifs de rentabilité.Des fonds d’investissement s’intéressent aussi à Sérience, tout comme le groupe immobilier BATIPART de Charles Ruggieri, via sa filiale Finagest (huitième acteur dans le secteur des maison de retraite privée commerciales).Extrait - La tribune - mardi 18 mars 2003.Extrait – Les Echos 19 mars 2003.

Générale de santé cède Domus Vivendi à Yves Journel

Lundi 17 mars, la Compagnie Générale de Santé a annoncé avoir cédé 50 % des titres plus une action qu’elle détenait dans GSMS ( Générale de santé médico-social) à Yves Journel, via sa société patrimoniale Sagesse. Yves Journel est le président et fondateur de cette filiale, et détenteur du solde du capital. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.Yves Journel dirige donc le groupe Domus Vivendi qui compte 46 établissements (Tiers Temps, Eleusis, Thémis, etc.).Il est aussi le Vice-Président du SYNERPA, Syndicat national des établissement et résidence privées pour personnes âgées..(ndrl)Cette vente permet à la Compagnie Générale de Santé de diminuer son endettement afin de se renforcer dans les soins hospitaliers.Extraits - Les Echos – mardi 18 mars 2003.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -