Agevillage

Commission personnes âgées: la base réclame un ton plus radical, mais la FEHAP reste prudente.


Partager :

Dans un contexte difficile pour le secteur des personnes âgées (conventions tripartites non financées, APA...), la FEHAP, Fédération nationale des établissements hospitaliers et d’assistance privée, à but non lucratif, a tenu son congrès, à Vichy, les 23, 24, 25 avril 2003.Près de 500 congressistes du secteur associatif se sont ainsi réunis pour préparer l’avenir : la rénovation de la convention 51, l’hôpital 2007, la réforme de la tarification pour les EHPAD.

La FEHAP en bonne santé.

Le congrès de la Fehap (Fédération nationale des Etablissements Hospitaliers et d’Assistance privée, à but non lucratif) qui a eu lieu à Vichy, les 23, 24, 25 avril, s’est ouvert, à en croire Emmanuel Duret, son président, « sous les meilleurs auspices» : augmentation du nombre d’adhérents, situation financière saine, et près de 500 inscrits pour participer aux débats et tables rondes du congrès.S’il en était besoin la présentation des travaux de la commission personnes âgées a montré l’épuisement et l’irritation contenue des directeurs d’établissement face aux déboires de la réforme de la tarification. Les débats autour de la motion qui devait être votée ont montré que les adhérents souhaitaient un ton plus radical vis à vis des pouvoirs publics.

Les outils de la FEHAP pour ses adhérents du secteur "personnes âgées"

René Faure, président de la commission personnes âgées, et Isabelle Desgoute, conseiller technique, ont rappelé le travail d’accompagnement de la Fehap vers les directeurs d’établissements.

  • Mise en place d’un observatoire sur les signatures des conventions tripartites.
  • Développement d’outils pour les directeurs sur le site www.fehap.fr(Référentiel, grilles d’analyse, fiches techniques…)


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -