Agevillage

Fondation de France : réinventer les services au grand âge


Partager :

La Fondation de France a été fondée il y a 34 ans, pour accompagner le développement du mécénat privé.Le programme « personnes âgées » a toujours fait partie de ses actions de fond.

Comment fonctionne la Fondation de France ?

La Fondation de France collecte des dons manuels, des legs, affectés ou non par les donateurs.Elle est aussi la Fondation des Fondations d’entreprises, environ 500.Ses champs d’intervention sont :

  • Le social
  • Le médical
  • La culture
  • L’environnement
  • Les actions, les études sont lancées en amont des politiques publiques pour trouver des solutions innovantes que la société civile invente.Son budget de 20 millions d’euros permet une veille active et efficace pour accompagner dans la durée les innovations.Les programmes lancés ont une durée de cinq ans avant que d’autres fondations d'entreprises ou l’Etat reprennent à leur compte la gestion des problèmes rencontrés.C’est à partir de réflexions des groupes d’experts indépendants et bénévoles que des appels à projets sont lancés, accompagnés et ensuite relayés : livres, fiches, outils pédagogiques, colloques….

    Le Grand Age au sein de la Fondation de France

    Depuis 30 ans, la Fondation de France agit dans ce secteur : remontée de projets, appuis méthodologiques, redistribution d’expertises… Elle est ainsi devenue un expert malgré elle.Le Pôle Personnes Agées, dirigé par Patrice Leclerc, gère 1,7 million d’euros.L’ambition du programme Personnes âgées est de favoriser l’amélioration de la vie quotidienne, à partir des souhaits des personnes elles-mêmes, en respectant leurs choix.

  • Première phase : 1970-1980 : Lutter contre l’isolement physique et moralActions menées : Club du troisième âge, universités du temps libre, télé-alarmes, préparation à la retraite.
  • Deuxième phase : 1980-1990 : promouvoir les nouvelles formes d’habitats, de services pour les plus âgés.Actions soutenues : petites unités de vie, accueils de jour, accueils temporaires….
  • Troisième phase : 1990-2000 : les nouveaux services à domicile, l’évolution de l’image du grand âge Développer l’art de faire autrement au sein des services avec un regard simplement respectueux.Actions soutenues : Droit au choix, droit au risque, changer la vie en institution
  • Inventer de nouveaux services

    Le choc démographique arrive, les seniors actuels se sont prononcés sur les services qu’ils souhaiteront :

  • maintenir à tout prix leur autonomie
  • rester acteur de ses choix
  • offrir un véritable choix de services possibles lorsque la perte d’autonomie apparaît
  • réinventer les maisons de retraite jugées très négativement
  • Face au déni de la vieillesse, chacun évite de se projeter vers le grand âge, l’anti-chambre de la mort. Inventer de nouveaux services va être délicat, car difficile à anticiper pour les interviewés, mais nécessaire.Agevillage fera part dans les semaines à venir des dossiers présentés par la Fondation :
  • Jusqu’au bout de la vie : vivre ses choix, prendre des risques
  • Les relations de voisinage
  • Etude sur les attentes des seniors


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -