Agevillage

Création d'EHPAD : le SYNERPA veut faire sauter le lien « autorisation-Financement ».

En direct du congrès du SYNERPA, les 5 et 6 juin 2003 à Ajaccio.


Partager :

Dansun contexte social difficile «y compris pour le secteur des personnes âgées», le troisième congrès du SYNERPA, Syndicat national des établissements et Résidences privées pour personnes âgées, s’est ouvert le jeudi 5 juin sous le soleil d’Ajaccio.250 directeurs d'établissements privés commerciaux, groupes... s'étaient rassemblés.Les débats furent animés et les tables rondes productives.

Appel à la mobilisation pour le 18 juin

Jeudi 5 juin, Jean-Marie Palach, reponsable de la Misison Marthe à la DGAS, a annoncé la sortie de la circulaire budgétaire du ministère concernant les 80 millions d’euros débloqués par le gouvernement sur les 180 millions prévus.Le SYNERPA pris acte des efforts d’Hubert Falco, secrétaire d'Etat aux personnes âgées, pour récupérer ces crédits, mais les a jugés, malgré tout, insuffisants.Le SYNERPA appelle ainsi ses adhérents à manifester le 18 juin prochain pour que les financements 2004 soient à la hauteur des besoins du secteur.Pascal Champvert, de l'ADEHPA (Association des directeurs d'établissemenst d'Hébergement pour personnes âgées) invité par le SYNERPA, a fait part de la solidarité de l’ADEHPA avec le SYNERPA dans les revendications budgétaires du secteur.

Sans financement, la réforme est morte.

Yves Journel, vice-président du Synerpa et responsable du groupe Domus Vi, s’est interrogé sur la viabilité de la réforme.Il a indiqué que si dès 2004 les crédits et les plans pluriannuel de la réforme étaient respectés, le SYNERPA continuerait à soutenir la réforme (notamment dans un cadre d’application simplifié), mais en revanche, si les crédits 2004 s’avéraient aussi faibles que cette année cela signerait l’arrêt de mort de la réforme.Il a précisé que "personne ne peut penser que sans le 18 mars 2003, les 80 millions auraient été débloqués.Ainsi par son action le secteur a montré qu’il avait les capacités à se mobiliser et être écouté.Cette capacité à faire évoluer les choses doit être encore présente le 18 juin 2003.

Concention collective Unique, conventions tripartites... conventions...

Concernant la Convention Collective Unique, les adhérents du SYNERPA ont noté la difficulté d’appliquer cette nouvelle convention au moment même où les conventions tripartites (censées financer ces efforts)subissent un coup d’arrêt.Les adhérents n’ont pas voulu fuir leurs responsabilités et se sont engagés clairement dans l’application de la nouvelle convention.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -