Agevillage

Maisons de retraite - EHPAD

Les professionnels dénoncent une remise en cause du plan


Partager :

Les 15 organisations professionnelles représentatives du secteur de l'hébergement des personnes âgées ont dénoncé mardi 1er juillet, dans un communiqué la remise en cause du plan pluriannuel 2001-2005 en faveur des personnes âgées dans les maisons de retraite.

"Le gouvernement prend ses distances avec le plan pluriannuel en faveur despersonnes âgées dans les maisons de retraite", ont affirmé, mardi 1er juillet, dans un communiqué, 15 organisations professionnelles représentatives du secteur de l'hébergement des personnes âgées (Adehpa, Synerpa, FHF, Uniopss, Fnacppa, Mutualité française, CFDT, SNGC, Fnadepa, Fehap, SNCH, Unccas, CNDCH, CNDEHPAD, Association D3S) rappelant que ce plan "de 183 millions d'euros par an pendant 5 ans avait été lancé par les pouvoirs public en 2000".Elles estiment qu'"après avoir été peu ou prou respecté en 2001 et 2002", ce plan "a été remis en cause puisque seuls 80 millions d'euros sont disponibles en 2003 pour la signature de conventions tripartites".Après l'organisation le 18 juin d'une journée nationale de protestation des maisons de retraite, ces 15 associations ont été reçues le 23 juin par le cabinet d'Hubert Falco, secrétaire d'Etat aux personnes âgées. "Les collaborateurs du cabinet de M. Hubert Falco ont d'ores et déjà annoncé que le gouvernement ne pourrait en 2004 tenir les engagements financiers pris par les pouvoirs publics dans le cadre du plan pluriannuel" , ont-elles regretté.Selon les 15 organisations, "il a également été annoncé un réexamen àl'automne, devant le Parlement, des conditions d'attribution et de financement de l'APA à domicile et en établissement afin d'en modérer le coût".



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -