Agevillage

Détournement d'argent en maison de retraite

La secrétaire soupçonnée d'avoir utilisé de nombreux chèques de résidents


Partager :

Une employée de maison de retraite à Tours a été mise en examen pour « falsification et usage de chèques », « abus de faiblesse », « détournement de correspondance », et « intimidation des victimes ».Profitant de la confiance des personnes âgées avec qui elle entretenait de bonnes relations, la secrétaire, une femme de 65 ans, a détourné près de 46 000 €.Comme souvent, c'est la famille d'une des résidentes qui s'est inquiétée aprèsle débit de plusieurs très gros chèques. Sachant la personne handicapée et incapable d'effectuer de tels achats, la famille a rapidement porté plainte. L'enquête a démontré que cette résidente n'était pas la seule victime, au moins cinqautres pensionnaires se sont retrouvés dans le même cas avec d'importants débits bancaires.Les enquêteurs ont retrouvé des chéquiers au domicile de la secrétaire, dans son bureau de la maison de retraite. L'escroc faisait signer des chèques à des résidents sous des prétextes fallacieux ou les signait elle-même, et se tenait informée des rentrées d'argent des résidents en détournant les courriers bancaires.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -