Agevillage

Déremboursement à la une !

84 médicaments ne seront plus remboursés à partir du mois d'août


Partager :

Le ministre de la Santé, Jean-François Mattei, a annoncé, jeudi 18 juillet, la liste des médicaments, jugés insuffisament efficaces et qui ne seront plus pris en charge par la sécurité sociale.

40 millions d'euros d'économie

Face à la pression des firmes pharmaceutiques le gouvernement a défendu sa politique de déremboursement de certains médicaments en soumettant aux députés mercredi 16 juillet, un amendement visant à rendre inopérant les recours des laboratoires.Les députés ayant voté l'amendement, le gouvernement a pu commencer à mettre en place une liste de spécialités qui, dès août, seront sorties du champ du remboursement par la sécurité sociale.Jean-François Mattéi a déclaré: "l’assurance maladie connaît un déficit important qui résulte d’une progression rapide des dépenses et d’une croissance ralentie des recettes, conséquence du ralentissement actuel de la conjoncture économique. Pendant ce temps, nous devons admettre au remboursement de nouveaux produits dont les patients ont besoin. Depuis mon arrivée, nous avons notamment inscrit au remboursement des produits importants pour les malades tels que Ebixa, Prévenar, Lantus ou Keppra...

Liste des principaux produits déremboursés

Parmi les 84 médicaments qui ne seront plus remboursés par la sécurité sociale début août, on trouve des produits très utilisés.LISTE- Cataracte : Le Phakan buvable, et les collyres Dulciphak, Catarstat et Catacol. Le "traitement de la cataracte est chirurgical" et les médicamentssont inefficaces.- Affections gastriques : Le Mutesa buvable, un antiacide, est aujourd’hui largement remplacé par d’autres médicaments aussi efficaces et mieux tolérés.- Produits dermatologiques : Dans la catégorie des corticoïdes et antibactériens seraient déremboursées les produits Nerisone, Diprosone néomycine, et Corticotulle. Pour le ministère "l'intérêt des associations dermocorticoïde-antibiotique n'est pas démontré" et, "de plus, le caractère allergisant de la néomycine" doit notamment être pris en compte.- Toux : Des expectorants comme le Fluisedal et Solacy, sont également concernés. Pour le Fluisedal, "l'association d'un antitussif et d'un expectorant est illogique", tandis que "l'efficacité du Solacy n'a pas été établie".Des antitussifs (Dimetane, Hexapneumine) ou (Coquelusedal paracétamol, Biocalyptol, Pulmosérum ou Néo-Codion) sont également sur la liste,- ORL : le Ribomunyl (ORL) injectable a des alternatives plus efficaces.- Contractures : le Coltramyl injectable, n’a pas été jugé "plus efficace que la voie orale".



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -