Agevillage

Diabète

Un nouveau traitement potentiel pour le type 2


Partager :

Un nouveau traitement potentiel du diabète de type 2D (non insulino dépendant) a été mis au point par es chercheurs du groupe pharmaceutique suisse Roche

Le dernier numéro de la revue Science paru vendredi 18 juillet, fait état d’une nouvelle molécule capable d’engendrer de nouveaux traitements du diabète de type 2 découverte par des chercheurs du groupe pharmaceutique Roche (Suisse). Il s'agit d'une nouvelle classe de médicaments, les "activateurs de la glucokinase" , qui augmentent l'efficacité d'une enzyme jouant un rôle essentiel dans l'équilibre du taux de sucre dans le sang (glycémie).Selon Roche, cette découverte "porte en elle la promesse d'un nouveau traitement pour les plus de 135 millions de personnes souffrant de diabète de type 2 dans le monde". Cette forme de diabète, également dit "gras" ou non insulino-dépendant, parce que les malades ne secrètent pas assez d'insuline et produisent trop de glucose, représente 90 % des cas de diabète dans le monde. Dans les 25 ans à venir, le nombre de diabétiques pourrait plus que doubler sur la planète, pour atteindre 300 millions.Le diabète dit de type 1 (insulino-dépendant), encore appelé diabète "maigre", est lié à la destruction des cellules du pancréas productrices de l'hormone insuline. Il représente 10 % du total des cas et se traite par injections d'insuline.Selon Joseph Grippo, de l'unité Maladies du métabolisme de Roche Nutmey aux Etats-Unis, la nouvelle mélocule découverte est "unique en ce sens qu'elle incite le pancréas à libérer davantage d'insuline et qu'elle empêche le foie de produire trop de glucose".Roche est actuellement le leader mondial de la prise en charge du diabète, avec un chiffre d'affaires de 2,5 milliards FS (1,6 md euros).



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -