Agevillage

Pénurie d'infirmière : un tiers d'établissements sinistrés en Ile de France

1 poste vacant sur 4


Partager :

L'association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées (ADEHPA) annonce les résultats d'une étude réalisée en Ile de France sur la pénurie d'infirmières et aides soigantes.Ces chiffres sont loin de ceux avancés officiellement par la DRASSIF, Direction régionale de l'action sanitaire et sociale d'Ile de France, 8,5 % de postes vacants d'infirmières diplômées d'Etat en maison de retraite, SSIAD (Services desoins infirmiers à domicile) et centres de santé.L'ADEHPA a découvert qu'un poste sur 4 était vacant faute de candidat, dansles établissements d'accueil pour personnes âgées.Un tiers des établissements vivait avec des taux de vacance allant de 30 à 100% pour les infirmiers !Comment dans ce cas fonctionner ne serait-ce que normalement, sans parler de médicalisation !Les raisons avancées par l'ADEHPA de la pénurie en maison de retraite :
  • les recrutements sont plus difficiles car le travail auprès des personnes âgées est dévalorisé socialement.
  • la taille des structures fait que l'absence d'une personne désorganise rapidement le travail
  • le secteur est notoirement déjà sous doté amenant des situations critiques notamment pour les postes d'aides soignantes (parfois plus de 60 % de postes vacants !)
  • Au delà de la création d'un groupe de travail dédié aux pénuries de ce secteur, au Ministère de la Santé et au Secrétariat d'Etat aux personnes âgées, l'ADEHPA avance ses propositions :
  • accélerer les procédures de validation des acquis (VAE) pour la promotion des personnels
  • étendre les autorisations données aux médecins étrangers d'exercer comme faisant fonction d'infimiers
  • simplifier les procédures d'embauche du personnel non européen
  • supprimer les taxes versées par les employeurs du secteur
  • assouplir le système tarifaire issus de la réforme de la tarification
  • Cette étude est disponible auprès del'ADEHPA3, impasse de l'Abbaye94100 Saint-Maur



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -