Agevillage

CHU de Nantes

Grève "illimitée" en gériatrie


Partager :

Effectifs insuffisants en gériatrie dit le personnel. Absentéisme trop élevé réplique la direction du Centre hospitalier universitaire Bellier de Nantes

Ras le bol

Le personnel d'un service de gériatrie du CHU de Nantes a entamé mardi 2 septembre une grève "illimitée" pour protester contre des effectifs insuffisants, a annoncé FO, tandis que la direction de l'hôpital mettait en cause un taux élevé d'absentéisme dans le service."La direction du CHU ne propose qu'un seul remplacement (pour cinq absences), à la trentaine d'aides-soignantes et d'infirmières qui sont épuisées, et ont déjà travaillé sans arrêt tout l'été pour faire face à la canicule", a expliqué Norbert Coudray, secrétaire de la section FO.Le service gériatrique de l'hôpital Bellier, dépendant du CHU, comprend 64 lits. Plusieurs mouvements de protestation contre les sous-effectifs y ont déjà eu lieu en juin. La direction rappelle toutefois qu'aucune surmortalité n'y a été enregistrée pendant la canicule. Les soins aux patients sont "dégradés" du fait du manque de personnel, selon le syndicat. La direction assure en revanche que seules des "tâches annexes", comme le ménage, pâtissent des absences."L'absentéisme dans le service atteint 28 jours par an et par agent en moyenne, et nous n'avons pas les moyens budgétaires de le compenser entièrement", a déclaré Christophe Misse, directeur de l'hôpital Bellier.Ce responsable a dit "comprendre la fatigue après la forte mobilisation de la canicule". Il a proposé la création d'un groupe de travail avec les syndicats sur l'absentéisme, qu'il attribue à la pénibilité du travail auprès de patients dépendants."De toute façon", a-t-il poursuivi, "notre marge de manoeuvre budgétaire est très réduite. Il vaut mieux tenter d'améliorer notre organisation".



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -