Agevillage

Polymédication des personnes âgées

Un problème de santé publique qui touche les plus fragiles


Partager :

Chaque année en France, 130 000 personnes sont hospitalisées en raison d’un accident ou d’un malaise lié à la prise de médicament.La CNAM (caisse nationale d'assurance maladie) publie ce mois-ci un document sur la polymédication des personnes âgées : un enjeux de santé publique avec le risque « iatrogénique », la vulnérabilité des personnes âgées, l'accord de bon usage de soins et les chiffres dela consommation médicamenteuse des Français en 2001.Chez les personnes âgées, la polymédication est un phénomène très généralisé car elles souffrent souvent de plusieurs pathologies. Un tiers des 60-74 ans, puis la moitié après 75 ans, souffrent d’une Affection de Longue Durée.Pour les personnes âgées, ces multiples prescriptions peuvent être source d’erreurs potentiellement dangereuses pour leur santé.Face à un problème majeur de santé publique et soucieux d’enclencher une véritable prise de conscience, les médecins généralistes et la CNAM (caisse nationale d’Assurance Maladie) ont signé un accord de bon usage des soins pour réduire les risques liés à la polymédication des personnes âgées.Avec cet accord, les médecins s’engagent à analyser régulièrement l’ordonnancedes patients concernés, à supprimer les médicaments qui doublonnent et à se concentrer sur les médicaments strictement nécessaires.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -