Agevillage

L'Institut de la longévité en panne

Manque de résultats et desintérêt des financiers


Partager :

Dans un entretienau journal La Croix, le jeudi 4 septembre 2003, le professeur Etienne-Emile Baulieu, directeur et fondateur de l'Institut de la longévité dénonce un manque de moyens financiers pour poursuivre ses recherches.Doté d'un budget de 21 millions de francs, ce centre de recherche sur la longévité n’a pas obtenu les résultats escomptés et le gouvernement semble s'en desintéressé.Le groupement d'intérêt scientifique qui le constitue rassemble déjà
  • le ministère de la Recherche,
  • le CNRS : Centre national de la recherche scientifique,
  • l'Ined : Institut national d'études démographiques
  • l'Inserm : Institut national de la santé et de la recherche médicale
  • l'association France Alzheimer
  • La révolution de la longévité n'intéresse personne

    Pour le professeur Etienne Emile-Baulieu : Comme tout ce qui concerne les vieux, nous sommes un peu oubliés(...). On ne fait pas le choix des problèmes importants. Il y a depuis longtemps une révolution silencieuse de la longévité. Mais on a eu beau alerter, il a fallu attendre la canicule pour qu'on s'y intéresse.Malgré les ambitions initiales de cet institut sans mur, appels à projets et recherches sur les thèmes :

  • Génétique (mémoire, prostate, maladie d'Alzheimer)
  • Pharmacologie (médicaments et grand âge)
  • Informatique et Domotique (gestion automatisée appliquées à l'habitat)
  • Les résultats ne semblent pas à la hauteur des attentes des financeurs.Les crédits ont ainsi été versés avec deux ans de retard et revus à la baisse.Seuls 25 des 80 dossiers reçus ont été acceptés.A l'Institut de trouver de nouveaux partenaires financiers : les caisses d'assurance maladie, d'autres centres de recherche, France Télécom ... voire le secrétariat d'Etat aux personnes âgées.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -