Agevillage

Cour des comptes et personnes âgées

Une prise en charge inadaptée et mal coordonnée


Partager :

Le rapport de la Cour des comptes estime que la prise en charge sanitaire des personnes âgées souffre d'un "morcellement des services et des structures" et d'une organisation des urgences "inadaptées".

Services morcelés et inadaptés

Les magistrats de la Cour analysent dans leur rapport annuel que a prise en charge des personnes âgées souffre d'un "morcellement des services (services sociaux, soins infirmiers, gardes à domicile, aides ménagères), des structures (court séjour, moyen séjour, long séjour, maisons deretraite) et des financements", explique le rapport.Les soins à domicile posent "trois types de problèmes (manque de personnel,insuffisante coordination des intervenants, prise en charge encore trop fréquente par les infirmières d'actes qui ne relèvent pas de leur profession"), soulignent les magistrats, qui insistent particulièrement sur le "manque" d'un "personnel moins spécialisé", comme "les aides soignants et les aides à domicile".Le rapport constate "une absence de pilotage de la coordination gérontologique". Urgences. La prise en charge aux urgences des personnes âgées est "inadaptée", déplore notamment la Cour des comptes, constatant qu'"il est souvent difficile de trouver dans l'hôpital où le patient a été accueilli en urgence les lits demédecine générale nécessaires si une hospitalisation est indiquée". "Les cloisonnements entre établissements gênent ou retardent les transferts", ajoute le rapport.La Cour réclame la mise en place d'"une politique globale de prise en chargedes urgences médicales chez les personnes âgées" . Elle recommande de "mettre enoeuvre sans retard les mesures contenues dans les circulaires du 18 mars 2002 et du 16 avril 2003", qui mettent l'accent sur l'importance du "rôle coordonnateurdu médecin généraliste", la "liaison avec les structures sociales" et le"développement de l'hospitalisation à domicile".



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -