Agevillage

Les propositions du forum Agevillage

Que pensent les familles et les personnes âgées des propositions du gouvernement ?


Partager :

Agevillage a donné la parole aux internautes d'agevillage, familles et professionnels, sur les 6 thèmes retenus par le gouvernement.Nous tenons à vous remercier pour votre participation.« Où est la prévention et l'alerte ? » se demande une internauteaprès avoir gérée seule la crise de la canicule auprès d'un voisin âgé, qui était pourtant connu des services sociaux. Sur ce thème de la prévention, les commentaires se rejoignent : la télé-assistance fait l'unanimité. De nombreux internautes pensent que le recours à la télé-assistance devrait être « obligatoire et gratuit » chez toutes les personnes âgées vivant seules (téléalarme sur famille ou vidéo/internet avec contrôle centralisé en mairie, ... ou autre. 24h/24, 7j/7).Autre moyen de prévention à mettre en place : le recensement des personnes âgées isolées par la mairie, l'arrondissement ou les collectivités locales mais aussi des visites périodiques du personnel de mairie.La prévention doit se faire entre autre par le biais du médecin de famille et de toute la classe médicale ou paramédicale.Dans le volet « Gestion des ressources humaines », les commentaires vont bon train :- ... vu l'urgence, il faut former une certaine catégorie de demandeurs d'emploi et en faire une priorité nationale.- Pourquoi ne pas missionner des chômeurs ou des RMistes sur des actions "personnes âgées"... Ca peut révéler des vocations...- Il n'y a aucune démarche en milieu scolaire dans les collèges pour proposer les débouchés para-médicaux ! Le milieu médical est jugé trop cloisonné, il ne fonctionne pas suffisament enréseau et en collaboration avec les autres professionnels.Le manque de personnel soignant se fait cruellement sentir, et il est évident que le métier de la gériatrie n'attire pas beaucoup de vocation, ce qui amène le commentaire suivant : « Je ne vois que l'argent pour remotiver une profession aussi difficile. »Le groupe de travail sur la vie à domicile aura, lui aassi, du pain surla planche car actuellement bien des déboires attendent les familles dans les démarches d'aménagement du domicile, de recherche d'aide à domicile, ... :- « Quand on recourt aux organismes ou aux associations, peu d'entre elles offrent des services comme un passage bi-journalier pour assurer la toilette oule change (le temps minimum d'intervention étant 2 h). Il semble que la seule solution soit les passages infirmiers accordés par un médecin en fonction de l'état de santé du malade : dans ce cas, si vous avez la chance de trouver un infirmier ou une infirmière qui accepte de passer au domicile, la personne agée a en face d'elle quelqu'un d'extrêmement pressé qui va lui accorder 7 à 8 mn montre en main et qui laissera après son passage le soin de remettre tout en état (SbB, vêtements en vrac,...) au conjoint qui pas tout jeune non plus, se fatigueà la tâche. Pourquoi faut-il des infirmiers, pourquoi n'y a-t-il pas moyen de trouver des aides soignantes comme on trouve dans les hôpitaux ou les cliniques ? »- « J'ai déposé un dossier le 25/11/02 au pacte de Paris pour une aide financière afin d'installer des barres dans la salle de bains pour l'aider à se lever du siège des toilettes et à entrer et sortir de sa douche, presque un an après j'attends toujours ...»- « Il faudrait que les enfants qui gardent leurs parents chez eux puissentaussi être aidés, Notamment en matière de temps , de garde-relais de façon à allèger leur charge.Les services à domicile pour les PA sont trop succincts et limités (repas, courses, petit ménage); il faudrait consacrer plus de temps avec chaque personne. »Beaucoup à faire donc dans le domaine de l'aide aux aidants.

Les commentaires sur l'hébergement sont nettement plus nuancés au vu des expériences de chacun :- « En général ils sont bons »- «c'est de l'hotellerie avec un semblant de "médicalisation". »- « Je trouve également scandaleux les prix pratiqués dans les maisons de retraite pour les personnes qui ne peuvent plus rester chez elles à cause de leur état de santé. »- « Il existe les maisons pour les pauvres et les autres pour les riches. Dans les premières on essaie de faire avec les moyens que l'on a , dans les autres on essaie de rogner sur les prestations pour faire du fric. »Nombreux aussi ceux qui ont des idées ... :- « Construire des maisons de retraite à taille humaine, comme les maisons d' enfants (par exemple) avec du personnel compétent pour la vie quotidienne (soins, repas, ménage) mais qui ferait appel aux services de santé extérieurs (médecin, infirmiers) l'animation (sorties, lectures, etc), de façon à ce que les coûts soient moins élevés pour les résidents et leurs familles. »- « il faut peut-être aider plus les petites unités où les personnes se sentent plus en pension de famille qu'en maison de retraite. »- « Bien entendu nombreux sont les retraités qui souhaiteraient choisir LA maison de retraite »Encore faudrait-il savoir ce qu'est LA maison de retraite idéale ?Pour ce qui est du financement, les français se sentent et se disent solidaires mais attention, ils s'accordent aussi à dire qu'il faut revoir d'autres dépenses avant de penser à des mesures type "jour férié" :- « Je suis pour un acte de solidarité de TOUTE la nation et donc des salariés comme des actionnaires des entreprises. ... mais il y a peut-être aussi des décisions budgétaires de la nation à revoir. »- « il faut taper ailleur que sur les travailleurs. Le deuxieme porte-avion par exemple... ou d'autres dépenses idiotes (ronds points...rocades... ) »5e risque ?- A partir du moment où les individus perdent leur autonomie, ils doivent être pris en charge au titre de la maladie et leur placement doit être financé par le biais de leurs revenus et compléter par la sécurité sociale quand les revenus de ces personnes ne suffisent pas. - « Reconnaître la perte d'autonomie des personnes âgées comme un 5e risque, pourquoi pas. Cette démarche a le mérite de la clarté, reste à convaincre les actifs d'aujourd'hui qu'ils auront le temps de vieillir, que eux aussi, pourront en bénéficier, promis, juré. »- « la Contribution sociale généralisée devrait englober ce risque. Elle a au moins le mérite d'être payée par tous, y compris par le revenu du capital. »Avis aux juristes et aux parlementaires, l'obligation alimentaire reste pour bien des familles un principe injuste à revoir :- « nous sommes tenus à l'obligation alimentaire alors que ce gouvernement a supprimé la "reprise sur les biens", et à savoir, si les enfants ne payent pas ce sont les petits enfants qui sont tenus à l'obligation alimentaire. Incroyable la loi est du 27 MARS 1803!!!! »- « Je trouve intolérable de faire appel à l'obligation alimentaire notamment dans le principe actuel. »



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -