Agevillage

Les 70 ans et plus :

10% de la population et 30% du coût de soins de ville


Partager :

En 2002, les dépenses de soins de personnes âgées de plus de 70 ans ont représenté 30% du total des dépenses de soins de ville, hors arrêts de travail, soit 11,6 milliards d'euros, a indiqué jeudi la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam).

Soins de ville

Les plus de 70 ans sont "les plus grands consommateurs de soins" du territoire national: ils représentent 10% de la population française, mais 30% des dépenses de soins de ville indique jeudi 2 octobre une étude de la Caisse nationale d’assurance maladie.Pour la Cnam, ces personnes ont « un état de santé qui nécessite des soins plus fréquents, plus lourds et donc plus coûteux", . Ils ont dépensé 4.774 €en soins en 2001, alors que la moyenne était de 1.793 €.Leur consommation se caractérise "par de fortes dépenses hospitalières": 33% des 70 ans et plus ont recours aux soins hospitaliers et ils dépensent en moyenne 6.746 € .Le poste médicaments représente 1.007 € de dépenses moyenne par patient (388 € en moyenne nationale). Les dépenses consacrées aux auxiliaires médicaux doublent celles du reste de la population": 50% des plus de 70 ans ont recours auxsoins infirmiers et dépensent 547 € (contre 213 € dans l'ensemble) et 22% fréquentent un masseur-kinésithérapeute, dépensant alors 576 € pour ces soins (contre 323 € pour l'ensemble), affirme la Cnam.

Chutes

La CNAM se préoccupe également du coût des accidents domestiques des personnes âgées.

  • 2 millions de personnes de plus de 65 ans sont victimes de chutes chaque année et près de 9000 en décèdent. Ces chutes ont également souvent des conséquences importantes pour l’autonomie des personnes âgées. Près du tiers des personnes âgées sont placées en institution à la suite d’une chute.Les caisses d’Assurance maladie apportent un soutien technique et financier à l’organisation « d’ateliers de maintien de l’équilibre ». 9, 5 millions d’euros ont été consacrés à ces actions en 2002.
  • Médicaments

  • Plus de 50 000 personnes âgées sont hospitalisées chaque année en raison d’une surconsommation médicamenteuse. L’accord de bon usage des soins conclu fin juin 2003 avec les médecins généralistes (en attente d’agrément par les autorités de tutelle) vise à limiter ce risque. Les médecins s’y engagent à réviser régulièrement les traitements dispensés en cherchant, chaque fois que possible, à supprimer les médicaments redondants ou ceux qui ne sont pas absolument utiles. La tentative de demander aux médecins de proscrire les ordonnances de plus de 5 médicaments a été abandonnée car non fondée au plan médical.
  • Les soins à domicile

    deux-tiers des personnes âgées dépendantes vivent à domicile.

  • En 2002, les dépenses de l’Assurance Maladie pour ce secteur se sont élevées à 470 millions d’euros (+12,3%/2001). La progression de ces dépenses s’explique par l’augmentation du nombre de places de soins à domicile (+4,8% en 2002) et par la revalorisation des financements de l’Assurance Maladie. Les dépenses moyennes s’élèvent à 10 368 euros par an par bénéficiaire.
  • • Par ailleurs, il convient de rappeler que les nouvelles modalités de remboursement des visites à domicile des médecins généralistes (octobre 2002) avaient pour objectif de recentrer celles-ci sur les personnes malades les plus dépendantes. Les personnes âgées sont les principaux bénéficiaires de visites à domicile.

    Les soins en établissement

  • En 2002, l’Assurance Maladiea consacré environ 3 milliards d’euros aux établissements hébergeant des personnes âgées dont 1,5 milliard d’euros pour les établissements médicalisés. Les dépenses pour ce dernier type d’établissements connaissent une forte augmentation (+17% en 2002/2001). En effet, les modalités de financement de ces établissements ont été réformées pour leur permettre de renforcer leur encadrement médical et para-médical nécessaire à la prise en charge des personnes dépendantes. A titre d’exemple, les financements de l’Assurance Maladie représentent 8098 euros par an par patient hébergé dans un établissement spécialisé dans l’accueil des personnes âgées dépendantes.


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -