Agevillage

Vieillir dans la dignité, selon le CNRPA

Le CNRPA martelle ses fondamentaux


Partager :

Le Comité national des retraités et personnes âgées, CNRPA, à la veille des décisions du gouvernement concernant le plan vieillesse et solidarité, affirme ses fondamentaux pour "vieillir dans la dignité en France". Ces fondamentaux ont été exposés par ses représentants au sein des groupes de travail du gouvernement.

Consolidation des CORERPA et CODERPA

Dans les disposiif de veille et d'alerte,le CNRPA réaffirme la nécessité d'une consolidation des rôles consultatifs de ses instances régionales (CORERPA : comités régionaux des retraités et personnes agées) et départementales (CODERPA : comités départemantaux). Ces organismes qui représentent les usagers doivent selon le CNRPA, être plus associés à l'élaboration des politiques de santé, de formation, de transport et d'habitat. Il doivent jouer un rôle accru dans l'évaluation de la qualité des prestations dans les secteurs de l'hébergement et de la vie à domicile.

Politique de prévention

Le CNRPA réclame une véritable politique de prévention, d’éducation et de promotion de la santé le plus tôt possible dans la vie.

Habitat humain sans une sur-médicalisation

Le CNRPA propose des structures d’hébergement proches des lieux de vie quotidiens. Il insiste pour que la qualité de service ne doit pas être gagnée par la médicalisation de la vieillesse. Le service à domicile de qualité doit être confirmé. La filière en gériatrie doit être développée en particulier pour la maladie d’Alzheimer et les troubles apparentés.

Développement des CLIC

Les CLIC, comités locaux d'information et de coordination, selon le CNRPA doivent être développés en relation avec les autres réseaux d’aide et de soins.

Gestion des personnels

Le CNRPA constate le manque chronique des effectifs dans au sein du secteur de l’aide à domicile que de l’hébergement, ainsi que le problème de l’attractivité de ces métiers. Il propose :

  • La reévaluation du «numerus clausus »
  • Le développement des formations initiales et continues
  • Des perspectives de carrières
  • Perte d’autonomie financée par la solidarité nationale

    Quel que soit l’âge et l’origine de la perte d’autonomie, celle-ci selon le CNRPA devra procéder de la solidarité nationale, via la sécurité sociale (5ème risque).

    Institut du vieillissement pour lutter contre l'oubli

    Cet institut selon le CNRPA pourrait être créer pour capitaliser tous les savoirs en matière de vieillissement, coordonner les études et lutter contre l’oubli.L’instauration d’une Conférence Nationale Annuelle des Plus Agés est proposée.

    Contacts CNRPA

    Vous pouvez écrire au CNRPA, Comité national des retraités et personnes âgées, dont les membres sont nommés par arrété du ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité et du secrétariat d'Etat aux personnes âgées.10, place des 5 martyrs du Lycée Buffon75014 Paristel. 01 40 56 88 39Email : dgas-cnrpa@sante.gouv.fr



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -