Agevillage

Points Paris Emeraude

"Améliorer la vie quotidienne"


Partager :

Thérèse Lopez, 53 ans, est coordinatrice du Point Paris Emeraude du 12e arrondissement. Elle est assistante sociale deformation. Avant de prendre la responsabilité du Point Paris Emeraude, elle a travaillé pendant 10 ans dans un hôpital de gérontologie de la région parisienne.

Concrètement, qu’apporte un Point Paris Emeraude aux familles et aux personnes âgées ?

C'est avant tout un lieu d’accueil sur leur arrondissement, spécialisé dans l'information et l'orientation des personnes âgées et de leur famille. Vivre à domicile ou entrer en institution ? Où trouver de l'aide? Tels sont les problèmes avec lesquels elles arrivent. Dans un premier temps, elles sont accueillies, écoutées, et informées en fonction de leur situation. Dans un deuxième temps, une réponse personnalisée leur est apportée. Nous les accompagnons dans leurs réflexions. Puis, nous les mettons en relation avec les partenaires qui peuvent leur proposer une réponse précise et adaptée.

Combien de personnes vous ont contactées à ce jour ?

Dans le 12e arrondissement, depuis l'ouverture, en novembre 2000 et jusqu’au 30 avril 2001 98 personnes ont été reçues sur place, 293 personnes ont téléphoné et 11 personnes ont été rencontrées à leur domicile. La visite à domicile est un outil d’évaluation qui ne doit pas être systématique. Elle permet de faire avancer et de débloquer une situation difficile puis, si besoin est, d’introduire des tiers. Le point Paris Emeraude ne se substitue pas aux services existants mais il intervient quand il y a absence de professionnel et impossibilité pour la personne âgée de se déplacer. Dernièrement, un gardien d’immeuble m’a contactée pour me signaler qu’une dame refusait de s’alimenter et ne sortait plus de chez elle. Elle n’était connue d’aucun service. Nous étions dans un contexte d’urgence. Lors de la visite à domicile en présence de son médecin traitant, nous avons évalué ensemble qu’une hospitalisation s’avérait nécessaire avant toute autre proposition d’aide.

Quel est le type de demandes formulées par les personnes âgées et leurs familles ?

C’est, en premier lieu, l’entourage qui nous contacte, souvent par téléphone, pour avoir des informations ou pour que nous les aidions à mettre en place de l’aide pour leurs proches. Mais les personnes âgées, très âgées parfois, nous appellent pour s’informer sur l’entrée en institution, le financement des différentes aides, nous parler de leur refus de vivre en maison de retraite quand leur entourage l’envisage ou bien de problèmes relationnels avec leurs aides à domicile. Ce sont également des appels de conjoints aidant un époux ou une épouse non autonome, pour lesquels nous sommes un lieu d’écoute qui les conforte quand ils rencontrent des difficultés.

En quelles circonstances les professionnels s'adressent-ils à vous ?

Les professionnels de l’action sociale, assistants sociaux, conseillères en économie sociale et familiale, nous demandent de les aider à évaluer une situation. Les professionnels font aussi appel à nous pour de la documentation sur la législation, et pour que nous les aidions à trouver du personnel qualifié, notamment pour faire des toilettes, et les financements possibles. Enfin, des médecins libéraux, de plus en plus, signalent des personnes âgées en difficulté. Trois situations de maltraitance nous ainsi été signalées depuis le mois de novembre. Ils sont aussi demandeurs d’aide et de conseils pour des patients isolés dont ils s’occupent et pour lesquels ils sollicitent notre appui technique.

Avez-vous été surprise par certaines demandes ?

Non, pas par les demandes, mais par le nombre de personnes très âgées qui nous appellent. Nous avons en tête l’image de personnes âgées dépendantes qui subissent mais qui ne sont pas actrices de leur vie. Dans les faits, elles sont parfaitement capables de nous interpeller et de décider par et pour elles-mêmes, même si elles sont en situation de perte d’autonomie et même si elles présentent un certain nombre de troubles.

De quoi êtes-vous le plus satisfaite aujourd’hui?

Ce poste m’apporte un enrichissement personnel et professionnel au contact des personnes âgées et des professionnels. De plus, j’ai vraiment le sentiment, et cela est très valorisant, de participer à l’amélioration du quotidien des personnes âgées et d’apporter un plus aux familles et aux partenaires et de contribuer à une formalisation du partenariat.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -