Agevillage

Perte d'autonomie

Les Français vont devoir travailler une journée de plus


Partager :

Jean-Pierre Raffarin a demandé jeudi 6 novembre aux Français de "travailler une journée de plus" pour financer l'aide aux personnes dépendantes. Les fonctionnaires perdront le lundi de Pentecôte comme jour férié chez, et les partenaires sociaux auront le choix entre un autre jour férié ou une journée de RTT (réductiondu temps de travail.

En 2005 seulement

Le programme d’action en faveur des personnes âgées dépendantes et des handicapés, rendu public jeudi 6 novembre par Jean-Pierre Raffarin prévoit la suppression d’un jour férié – le lundi de Pentecôte pour les fonctionnaires, un jour au choix pour les salariés du privé -. Ces mesures s’étaleront jusqu'en 2007.Le lundi de Pentecôte "continuera à être férié en 2004", les dispositions législatives concernant ce plan ne pouvant intervenir qu'au "premier semestre 2004". "Le jour de travail supplémentaire" entrera pour la première fois en vigueur "entre le 1er juillet 2004 et le 1er juillet 2005", a-t-il dit.Cette journée de travail supplémentaire fera l'objet d'une cotisation patronale de 0,3%. La suppression d'un jour férié doit permettre "à terme" d'augmenter la production nationale de 0,3% environ, selon Matignon. "Ceux qui travaillent donneront une journée de travail" et "les entreprises donneront une journée de profit" dixit Matignon .Le coût des mesures gouvernementales en faveur des personnes âgées et des handicapés s'élèvera à 1,7 milliard d'euros par an sur quatre années, soit 850 millions pour chaque catégorie (personnes âgées dépendantes ou handicapés), somme à laquelle il faut rajouter la pérennisation de la rallonge de 400 millions par an pour l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), soit au total un effort de 2,1 milliard d'euros.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -