Agevillage

Réactions au plan dépendance

De nombreuses faiblesses


Partager :

Les professionnels, les politiques de gauche comme de droite (UDF) ont manifesté des réactions plutôt négatives au plan dévoilé.Les nombreuses faiblesses critiquées :
  • Faiblesses dans l'ampleur des moyens annoncés : les professionnels s'attendaient à des crédits beaucoup plus importants et surtout immédiats faceà l'ampleur des besoins : nombre de places pour les services à domicile, taux d'encadrement pour le personnel en en maison de retraite ("+ 1,5 poste par établissement quand il en faudrait 5").Ils estiment que le plan présenté est inférieur au plan quinquenal de 2001 quiétait déjà insuffisant.Le fait que la France vive de graves problèmes budgétaires est un fait mais des critiques plus politiques fusent concernant les arbitrages de gestion (déficiences pointées par les service centraux : veille, coordination des acteurs comme l'a montré la canicule dramatique de cet été...) et les choix stratégiques (aide à l'agriculuture, budget de la défense...).
  • Faiblesse dans le mode de financement : le non-recours à l'impôt etau "vrai 5ème risque" est particulièrement critiqué : que ce passera t'il lorsque la population nécessitant une prise en charge augmentera : un nouveau jour férie ne sera plus chômé?
  • Faiblesse de l'opposition encore réelle entre le secteur Handicap et Personnes âgées : la barrière des 60 ans est encore là. Les crédits accordées au regard des populations concernées risquent à nouveau de tendre les relations entre ces secteurs.Pour mémoire la Cours des Comptes de la sécurité sociale, dans ses prévisions pour 2003, atteste que 10,7 milliards d'euros sont attribués à la dépendance des personnes âgées (7,5 milliards pour l'assurance maladie et 3,3 milliards pourl'APA). Les dépenses liées au handicap s'élèvent à 27 milliards : 16,5 pour l'assurance maladie et 10,8 milliards d'aides gérées par les collectivités territoriales et l'Etat


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -