Agevillage

Bourgogne : dix comédiens seniors sur scène pour l'ADMR

Atelier théâtre


Partager :

Quel rapport y a t-il entre Feydeau et un équipement informatique ? Les dix comédiens de l’Atelier théâtre de l’office municipal des personnesâgés de Dijon (OPAD) le savent bien. Les bénéfices des représentations de « Tailleur pour dame » de Feydeau qu’ils ont interprété la semaine dernière serviront à financer l’équipement informatique de l’ADMR (Aide à domicile en milieu rural). Julie Bossart, rapporte dans le journal « Le bien public » l’ambiance à l’issue du « filage », avant la représentation. Les dix comédiens de l’Atelier théâtre de l’office municipal des personnesâgés de Dijon (OPAD) le savent bien. Les bénéfices des représentations de « Tailleur pour dame » de Feydeau qu’ils ont interprété la semaine dernière serviront à financer l’équipement informatique de l’ADMR (Aide à domicile en milieu rural). Julie Bossart, rapporte dans le journal « Le bien public » l’ambiance à l’issue du « filage », avant la représentation.Jean Danièle, Yvonne, Odette, Jacqueline, Juliette, Paola, Antonia, Denise et Yves constituent la troupe de théâtre de l’OPAD. Ils ont entre 62 et 85 ans et aiment être sur scène où ils s’investissent totalement et déploient une énergieextraordinaire, d’après les propos de leur metteur en scène.Le Président de l’ADMR Dijon leur est tout particulièrement reconnaissant car les fonds collectés à l’issue des deux représentations sont destinés à l’association pour financer son informatisation.Si certains de ces comédiens font du théâtre depuis toujours d’autres ont tenté l’aventure plus récemment, ou dès qu’ils l’ont pu ; une fois délivrés de leurs contraintes, avec ce temps gagné sur le temps. C’est maintenant une passion. Antonia, elle, est venue à l’Atelier théâtre pour faire travailler sa mémoire. « C’est toujours le cas, mais maintenant, je le fais en me distrayant ».C’est, aussi, un échappatoire à la solitude. « Jouer, confie Odette, permet d’avoir davantage confiance et d’écouter l’autre ». Le trac ? « Evidemment, c’est du sérieux. On ne veut pas décevoir le public !».Denise a donné le mot de la fin : « En plus, on sait que personne ne nous diminuera ce cachet-là ! »



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -