Agevillage

Mystérieuse épidémie dans une maison de retraite de Sevran (Seine-Saint-Denis)

Les Neufs décès inexpliqués étaient dûs à la grippe


Partager :

Neuf pensionnaires d'une maison de retraite médicalisée de Sevran (Seine-Saint-Denis) sont morts entre les 9 et 20 janvier dernier pour une raison qui était inexpliquée, et qui vient d'être élucidé : le virus incrimé est celui de la grippe.Cette information a été affichée sur la porte d'entrée de la résidence privée de 84 résidents qui dépend du groupe Medidep.Les victimes, de la maison de retraite "la Villa des Fleurs", âgées de 91 à 97ans, souffraient de pathologies liées à leur grand âge comme des symptômes pumonaires disparates sans fièvre, évoquant un syndrôme grippal. Mais l'origine exacte de leur décès survenu dans un temps restreint restait indéterminée.Philippe Blanchard, directeur de la DDASS (direction des affaires sanitaires et sociales) vient d'annoncer que d'après le premier rapport du professeur Freymuth, virologue à l'hôpital de Caen, ces personnes, malgré leur vaccination, ont été victimes de la grippe."La recherche de légionellose s'était avérée négative, de même pour le syndrome de la pneumopathie atypique. La transmission de germe des maladies nosocomiales ou des germes liées à la pollution extérieure avait été écartée.La DDASS travaillait " sur la piste épidémiologique.L'enquête est menée par la DDASS (Direction départementale de l'action sanitaire et sociale), l'hôpital Robert-Balanger où les résidents ont été hospitalisés, une cellule inter-régionale d'épidémiologie de l'Institut national de veille sanitaire et du Conseil Général.

Mesures de précautions

Neuf personnes encore hospitalisées ont été isolées par mesure de précaution.Au sein de la "Villa des Fleurs", le personnel suit des recommandations :

  • Port de masques pour se protéger de malades qui toussent
  • Savons bactéricides préconisés
  • Les visiteurs grippés, atteints d'une bronchite ont été priés de ne pas rendre visite à leurs parents.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -