Agevillage

Diététicien en grève

Clarifier leur statut


Partager :

Depuis quinze ans, les 4500 diététicien(ne)sréclament la reconnaissance de leur profession « comme acteur de santé à part entière ». Ils souhaitent la révision de leur cursus de formation ainsi qu'un cadre légal pour l'exercice de leur profession, et ce afin d'éviter la concurrence des diplômes européens et la qualification de leurs actes comme exervice illégal de la médecine.Pour l'ADLF : Association ds diététiciennes de langue française, "Nous sommes un maillon indispensable au sein du réseau de soins, notre rôle est primordial en termes de prévention". Les conclusions du programme Bien Vieillir du gouvernement ne viendront pas les contredire !64% des diététicien(ne)s travaillent à l'hôpital : enquête alimentaire, surveillance d'une l'alimentation entérale, dépistage des cas de dénutrition, éducation nutritionnelle des patients...Les diététiciens n'ont pas de revendications salariales mais souhaitent
  • une formation renforcée (de Bac + 2 à Bac + 3),
  • l'insaturation de quotas,
  • être intégrés dans la réforme des études de santé, ce qui n'a pas été envisagé aujourd'hui.
  • Concrètement, sur le terrain, les diététiciens en poste refusent en stage les étudiants en diététique. Ce mouvement de grève est déclaré illimité depuis le 27 janvier 2004.



    mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -