Agevillage

Aides au logement

Le gouvernement renonce à faire des économies


Partager :

Les revalorisations d'aides au logement prévues par le gouvernement ne prévoient "finalement pasd'économies", a affirmé mardi 2 mars Marc-Philippe Daubresse, président duConseil national de l'habitat (CNH) et député UMP du Nord.

"Finalement il n'y a pas d'économies. L'arbitrage s'est fait en faveur du (ministère du) Logement et pas de Bercy", a déclaré, mardi 2 mars, Marc-Philippe Daubresse, président du Conseil national de l'habitat (CNH) et député UMP du Nord lors d'un point presse. "L'augmentation est un petit peu au-dessus de ce qui se faisait jusqu'ici", a-t-il ajouté.Inquiètes de la politique du logement, 22 organisations (syndicats, associations, élus locaux) avaient souligné le 5 février que le budget 2004 prévoyait "une baisse de 3,4% de la contribution de l'Etat à ces aides". "Cela représente une baisse de 200 millions d'euros", avait précisé leur porte-parole Patrick Kamoun. Les barèmes des aides au logement doivent être bientôt revalorisés, rétroactivement au 1er juillet 2003, de 1,2% et de 2,5% pour Paris et la petite couronne.Par contre, aucune revalorisation du forfait charges n'est envisagée. "C'est là où cela va coincer avec les locataires" , a estimé M. Daubresse. Entre autres mesures prévues, figurent la prise en compte de la majoration de retraite des femmes ayant eu au moins trois enfants, la suppression des abattements pour frais de garde et double activité.En outre, le montant mensuel en-deça duquel l'aide ne sera plus versée va passer de 15 euros à 24 euros. "Cela joue sur la masse", a noté le président du CNH. L'association Consommation Logement et Cadre de Vie (CLCV) avait indiqué lundi qu'elle se prononcerait, lors de la réunion du CNH, contre les "insuffisantes" revalorisations prévues.Les aides au logement concernent environ 6 millions de foyers sur un total de 25 millions. Depuis le mois de juillet, date habituelle de revalorisation des barèmes, les associations s'inquiétaient de l'absence de décision du gouvernement.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -