Agevillage

Directeur aujourd'hui ?

Entre Sysiphe et Superman ..un malaise certain


Partager :

Deux directeurs demaisons de retraite Pierre Louis en Gironde et Norbert Navarro dans le Puy de Dôme s’expriment, l’un avec une froide lucidité, l’autre avec humour sur les difficultés de leur métier, dans la Tribune libre des ASH (Actualité sociales hebdomadaires du 5 mars).Peu importe le ton, on y reconnaît la même « lassitude » et le mot est faible parce que c’est de beaucoup plus qu’il s’agit et on les comprend…. Les deux « affaires » récentes (Reims, Livry-Gargan) symbolisent le malaise etles contradictions qui entourent le métier aujourd’hui. Ces mises en accusation qui peuvent concerner chacun d’entre nous, dit Pierre Louis « conduisent bien souvent à des instructions judiciaires et à un traitement médiatique quijette en pâture à l’opinion, les directeurs qui deviennent les boucs émissaires idéaux ». « Le métier de directeur consiste aujourd’hui plus que jamais àgérer les contradictions et les imperfections du système »Il est demandé aux directeurs, poursuit-il, de faire appliquer des réglementations coûteuses, complexes et nombreuses dont la mise en œuvre est difficilement compatible avec le fonctionnement, les contraintes et les moyens des établissements »Sur la question de la sécurité notamment, pour tenter de la « maîtriser », il faudrait être en mesure de faire un état des lieux, selon le même principe que dans le domaine de la qualité, mais il n’existe pas à ce jour d’instrument car les référentiels existants considèrent la sécurité comme acquise. « Quel directeur peut affirmer aujourd’hui qu’il est certain de respecter toutes les règles qui s’imposent à lui ? »Ce directeur estime donc qu’il convient désormais vis à vis des financeurs de « ne pas auto-limiter nos demandes à hauteur des budgets que l’on sait pouvoir nous reconduire mais argumenter fortement les besoins nécessaires au motif de l’indispensable sécurité des personnes ».Pierre Louis poursuit en termes de formation « Si les salariés font mal, nesavent pas faire ou ignorent ce qu’ils doivent faire c’est généralement parce qu’on ne leur a pas appris ou pas suffisamment répété ». Des formations régulières dans les domaines de risques émergents comme la maltraitance sont d’unegrande nécessité. Enfin pour conclure il compare le directeur à Sisyphe « condamné à pousseréternellement un rocher au sommet d’une montagne, il travaille sans relâche etdésespère de jamais en venir à bout »

Dans ce droit fil, Norbert Novarro, estime que « visiblement la chasse aux empêcheurs de mépriser les vieux tranquillement est ouverte »A la Rabelais, il fait le portrait de superman : un homme génial, qui sait tout faire, connaît par cœur tous les textes et règlements - il en fait une longue liste-, lit intégralement chaque jour le JO, est responsable d’une PME, veille à son bon fonctionnement, est à l’écoute de son personnel dont il assure la gestion des carrières, est en relation permanent avec la DDASS et le conseil général ainsi qu’avec les clients et familles bien sûr, mais aussi avec les caisses d’assurances maladie, prépare et fait voter puis exécuterle budget, s’occupe des achats …donne des cours pour former les futurs professionnels, fait des projets, anticipe, coordonne, protocolise, conventionne et ….est complétement crévé d’autant que les juges peuvent lui reprocher de prendre quelques jours au mois d’août.« Au fait, Monsieur Raffarin, Monsieur Mattéi, Monsieur le juge –termine Norbert Navarro - , si un jour votre vieille mère ou votre vieux papa, malheureusement atteint de la maladie d’Alzheimer est accueilli dans un établissement pour personnes âgées, profitez en pour rencontrer le directeur, s’il y en a encore un. Vous verrez, c’est une personne intéressante, un superman… ».Lire la Tribune Libre de Norbert Navarro en intégralité.Pierre LouisMAPAAR Home Marie Curie - 05 56 75 91 60E-mail : pierre-yves.louis@wanadoo.frPierre Louis est l’auteur du Guide de la Réforme des établissements pour personnes âgées : conventions tripartites et démarche qualité –Editions Seli Arslan – 01 43 70 18 71Norbert NavarroRésidence Gautier - 04 73 68 02 83E mail : beauregard.mapad@libertysurf.fr



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -