Agevillage

Devoir de signalement

Des milliers de travailleurs sociaux dans la rue contre le projet Sarkozy


Partager :

Paris

Plusieurs milliers de travailleurs sociaux sont partis, mercredi 17 mars en début d'après-midi, de l'avenue des Gobelins à Paris pour manifester contre l'avant-projet de loi Sarkozy de prévention de la délinquance. Sous le slogan "Educateurs, pas délateurs", éducateurs de rue, médecins de PMI, assistantes sociales de l'Education nationale, éducateurs de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) se dirigeaient vers le ministère des Affaires sociales qu'ils veulent "obliger à se positionner". Les manifestants protestent contre un projet de texte qu'ils jugent "extrêmement dangereux" par la disposition qui imposerait aux intervenants sociaux un "devoir de signalement" aux maires lorsqu'ils interviennent "au bénéfice d'une personne présentant des difficultés sociales, éducatives ou matérielles" .

TOULOUSE

2.000 personnes selon les organisateurs, 800 selon la police, ont défilé mercredi à Toulouse dans le cadre de la journée nationale d'action des travailleurs sociaux contre l'avant-projet de loi Sarkozy sur la prévention de la délinquance. La manifestation, organisée par le collectif toulousain "Résistance à la délation", a réuni des travailleurs sociaux mais aussi des professionnels de la santé, des étudiants, des enseignants, des avocats ou des membres d'associations comme le Mrap,

STRASBOURG

Quelque 200 travailleurs sociaux opposés au projet de loi Sarkozy pour la prévention de la délinquance ont manifesté mercredi à Strasbourg. A leurs côtés ont défilé 150 étudiants en activités physiques et sportives qui réclamaient d'avantage de postes aux concours de recrutement de professeurs de sport. Les deux groupes de manifestants, aux objectifs distincts, ont formé une farandole et une ronde commune sur la place Kléber, dans le centre de Strasbourg, a constaté l'AFP.

BORDEAUX

Plus d'un millier de travailleurs sociaux - 1.200 selon la police, 2.000 selon les organisateurs - ont manifesté mercredi à Bordeaux pour dénoncer l'avant-projet de loi Sarkozy de prévention de la délinquance. La manifestation, à l'initiative de la Coordination des travailleurs sociaux en lutte de la Gironde, a quitté la mairie de Bordeaux pour traverser le centre-ville, en passant par le conseil général et la préfecture, où une délégation a été reçue. "On est des éducateurs, pas des informateurs", ont notamment scandé les manifestants, parmi lesquels se trouvaient éducateurs, médecins de PMI (protection maternelle et infantile), assistantes sociales de l'Education nationale, éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse, étudiants de l'Institut régional du travail social d'Aquitaine.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -