Agevillage

Handicapés et insertion sociale

100.000 embauches en 2003, la moitié en emploi stable (Agefiph)


Partager :

Quelque 100.000 personnes handicapées ont été recrutées en 2003 mais "la moitié seulement sur un emploi stable", a indiqué jeudi 18 mars la directrice générale de l'Agefiph (fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées).

"En 15 ans, le flux annuel d'entrées dans l'emploi est passé de 7.000 personnes handicapées par an à 100.000 en 2003, mais il en reste encore 220.000 demandeuses d'emploi, un chiffre qui n'est pas satisfaisant" , a déclaré jeudi 18 mars, Claudie Buisson, directrice générale de l'Agefiph (fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées).Ces entrées "se font seulement pour moitié sur des emplois stables", a-t-elle fait valoir, ajoutant par ailleurs que "le taux de sortie de l'emploi est très important, surtout après 50 ans", âge auquel les personnes handicapées "sortent de l'emploi deux fois plus vite qu'une personne valide" . Mme Buisson s'exprimait lors d'une réunion interministérielle et destinée à faire le point sur le chantier présidentiel du handicap, à laquelle assistaient quelques journalistes."Notre objectif est d'éviter l'emploi précaire" des personnes handicapées, a affirmé Jean-Pierre Raffarin, qui présidait cette rencontre. Le Premier ministre a jugé "important de travailler sur la formation" au vu du faible niveau de qualification de travailleurs handicapés, qui forme souvent un obstacle supplémentaire à leur embauche.Selon l'Agefiph, 82% d'entre eux n'ont pas atteint le niveau V de qualification, qui comprend les personnes titulaires d'un BEP ou d'un CAP ou celles qui sont sorties du lycée avant la terminale et donc sans le baccalauréat. De plus, la représentante de la mission "emploi des personnes handicapées" au ministère des Affaires sociales a estimé qu'il fallait "dépasser (le) quota de 4% de travailleurs handicapés où plafonnent les entreprises privées et la fonction publique" , alors que le quota légal est de 6%.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -