Agevillage

Tableau de bord des infections nosocomiales

Les recommandations de l'institut de veille sanitaire


Partager :

Un tableau de bord des infections nosocomiales sera expérimenté dès cette année dans une trentaine d’établissements de santé avant d’être généralisé en 2005. Une décision qui fait suite à l’élaboration de recommandations par l’Institut national de veille sanitaire, qui vient de rendre un rapport sur la question.L'objectif de ce tableau de bord est d'inciter tous les établissements à mesurer leurs actions et leurs résultats dans le domaine de la lutte contre les infections nosocomiales.Il vise aussi à permettre un suivi dans le temps et des comparaisons entre lesétablissements, facteurs d’amélioration de la qualité. Enfin il répond à une demande légitime d'information et de transparence de la part des usagers.

La mise en œuvre de ce tableau de bord s'intègre dans une démarche globale d'amélioration de la qualité des soins dans les établissements de santé.Ce tableau de bord avait été demandé par Jean-François MATTEI au Directeur de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS).Le rapport de l'InVS remis au ministre le 16 mars 2004 propose la mise en place d'un tableau de bord comprenant quatre indicateurs :

  • 1. Le taux de certaines infections post opératoires cibles (choisies par secteurs d'activités chirurgicales). Le résultat sera exprimé de façon semi-quantitative par rapport à un taux de référence national.
  • 2. Le taux de staphylocoques aureus résistant à la méticilline, bon reflet des mesures d’hygiène et de la prescription antibiotique, qui sera aussi classé par rapport à un taux de référence et exprimé sous forme de tendance.
  • 3. La consommation de solutions hydro-alcooliques (utilisées pour l’hygiène des mains) rapportée à 1000 jour d'hospitalisation.
  • 4. Les moyens engagés par l'établissement dans la lutte contre les infections nosocomiales, exprimés sous forme d'un score composite.
  • Ces indicateurs, proposés par l’InVS, seront complétés par un cinquième indicateur portant sur la consommation d’antibiotiques rapportée à 1000 jours d’hospitalisation.

    Une démarche innovante sans équivalent à l’étranger

    Les indicateurs seront testés, dès le second semestre 2004, sur au moins une trentaine d’établissements, notamment dans le cadre du projet COMPAQH (Coordination pour la mesure de la Performance et l’Amélioration de la Qualité Hospitalière ; projet ministère/ANAES/INSERM).La généralisation du tableau de bord dans tous les établissements, sur la base d’un texte réglementaire sera effective en 2005.

  • INFECTIONS NOSOCOMIALES EN GERIATRIE : La réalité et la montée du juridisme : La réalité et la montée du juridisme "Il faut informer des liens variables entre infections nosocomiales et faute, possiblement liées mais pas synonymes."



  • mis à jour le

    LIRE AUSSI

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -