Agevillage

Alerte et canicule

M. Falco appelle les professionnels à la «mobilisation»


Partager :

Le ministre délégué aux personnes âgées, Hubert Falco, a appelé mardi 6avril les acteurs de la prise en charge de la vieillesse à se mobiliser sur «la médicalisation, la climatisation, la veille et l'alerte, et une meilleure coordination entre le sanitaire et le social».

«On arrive dans une période cruciale, l'été. Essayons ensemble d'éviter enjuillet-août 2004 le drame de 2003», a Hubert Falco, ministre délégué aux personnes âgées, déclaré, évoquant la canicule, aux représentants des directeurs de maisons de retraites, des associations et des mutuelles, notamment, qu'il avait réunis à Paris.«C'est au total presque 500 millions d'euros dont nous disposons cette année», a-t-il déclaré, se félicitant d'avoir obtenu plus de moyens «qu'aucun» de ses «prédécesseurs n'en avait obtenus». D'après le ministre délégué, ces crédits (470 M EUR, ndlr) permettent de fixer l'objectif de «160.000 lits médicalisés supplémentaires».M. Falco a par ailleurs confirmé qu'un «dispositif de prévention et d'alerte sera mis en place d'ici le mois de juin dans chaque département» pour repérer et suivre à domicile des personnes âgées fragiles et en situation d'isolement. Réaffirmant son objectif de climatiser au moins une pièce dans les maisons de retraite, M. Falco a indiqué qu'il adresserait «mi-avril à nouveau aux préfets une circulaire qui comportera des orientations et des recommandations».«Nous considérons (ces crédits) comme notoirement insuffisants», a déclaré le président de l'Association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées (Adehpa), Pascal Champvert.«Ce n'est pas raisonnable de penser que les établissements seront climatisés début juin», a-t-il ajouté. M. Falco s'est enfin félicité de son rattachement au ministère de la Santé, estimant qu'il permettrait «d'apporter une réponse aux attentes et aux besoins des personnes âgées, qui intègre à la fois la composante sanitaire et sociale». Dans le précédent gouvernement, M. Falco était rattaché au ministre des Affaires sociales.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -