Agevillage

Cadre juridique du handicap

Mme Montchamp veut «mener à bien tout le travail» déjà fait sur le handicap


Partager :

La nouvelle secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Marie-Anne Montchamp a indiqué vendredi 9 avril (lors d'une visite de terrain à Paris, qu'elle souhaitait «mener à bien tout le travail qui a été mené» sur le handicap par Marie-Thérèse Boisseau à qui elle a succédé.Que va devenir la réforme du cadre juridique du handicap après le départ deMarie-Thérèse Boisseau ?Mme Marie-Anne Montchamp, nouvelle secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées, s’inscrit résolument dans la continuité. «Il ya tout un travail qui a été engagé» par Mme Boisseau, «il s'agit de le mener à bien. Il est très attendu des associations. Il faut aller jusqu'au bout», a-t-elle dit aux journalistes. Marie-Anne Montchamp avait décidé d’accompagner Anne Guy, une jeune paralytique dans son parcours quotidien pour aller chercher son enfant à l’école.Mme Boisseau a mis sur les rails le chantier de la rénovation de la loi de 1975 sur le handicap. Son projet de «loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées», qui introduit un droit notamment à la compensation, a été adopté le 2 mars par le Sénat. Il doit passer «prochainement» à l'Assemblée nationale, a indiqué lundi le Premier ministre.«J'ai tenu le plus vite possible à m'immerger dans ce sujet considérable. L'idée, c'est de venir me rendre compte en accompagnant une personne en situation de handicap dans sa vie de tous les jours. J'ai à coeur de le voir en direct», a-t-elle ajouté, expliquant qu'elle s'était aussi rendue dans un institut d'accueil pour personnes handicapées.Elle a ainsi pu constater les problèmes d'accès rencontrés par Mme Guy dans son fauteuil roulant: «regardez, cette pharmacie, elle n'est pas accessible à cause de la marche», lui a lancé cette dernière. «Ce distributeurde billets, je ne peux pas attraper le ticket. Et là, la voiture garée devant la rampe d'accès du passage piéton au trottoir!». «Bonjour le démarrage !», s'est exclamée la ministre en s'accrochant, dans le bus qui les emmenait à la crèche.Mme Montchamp a indiqué avoir choisi de rencontrer cette jeune femme - par le biais de l'Association des paralysés de France (APF)- «parce qu'elle délivre un message tonique, elle a fondé un foyer, elle a décidé d'être heureuse malgré tout».



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -