Agevillage

Attention aux lits médicalisés

Alerte de l'AFSSAPS après de nouveaux incidents graves.


Partager :

Suite à lapersistance de signalements d'incidents graves, l'Agence française de sécuritésanitaire des produits de santé (Afssaps) a alerté les professionnels et maintenant le grand public sur les lits électriques (hauteurs variables).En février 2003, des incidents étaient déjà signalés : piégeage de personnes sous le lit, à la suite d'un déclenchement involontaire du mouvement de descente du lit, par action sur la pédale de commande de hauteur variable.Malgré cette information de prévention, 12 nouveaux signalements d'incidents dont trois ayant entraîné le décès des patients ont été déclarés à l'Afssaps dans le cadre de la matériovigilance.La Commission Nationale de Matériovigilance a conclu que seule l'inactivation des pédales de hauteur variable sur les lits électriques permet de faire cesserle risque.

Supprimer la pédale des lits médicalisés

Les lits médicalisés déclinent les hauteurs variables via une télécommande.La pédale de hauteur variable, selon l'Afssaps, est une option qui s'est répandue rapidement en France alors que son existence génère un risque grave qui n'est pas acceptable au regard de son utilité discutable.L'Afssaps demande donc aux fabricants de rapidement diffuser la procédure permettant d'inactiver la fonction commande au pied.Les ARH : Agences régionales de l'Hospitalisation ainsi que les DRASS : Directiosn régionales de l'action sanitaire et sociale ont été alertées.

Le marché des lits médicalisés

selon l'Afssaps, en France, 84.000 lits médicaux électriques, soit environ 10% du parc de lits médicaux, sont équipés de pédales de hauteur variable.20 protocoles couvrant 80 % du parc installé sont disponible sur le site Internet de l'AFSSAPS.Les protocoles des sociétés suivantes sont téléchargeables :

  • Ateliers du Haut forez
  • Corona
  • Edena
  • Hill-rom
  • HNE
  • Malvestio (en attente)
  • Matifas
  • Medicatlantic
  • Mmo
  • Sotec
  • Tasserit


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -