Agevillage

Handicap-travail

158.000 personnes handicapées à la recherche d'un emploi en 2003


Partager :

Quelque 158.000 personnes handicapées étaient à la recherche d'un emploi en CDI à temps plein en 2003 (+7% en un an, contre 5% en moyenne les années précédentes), alors que 100.000 ont accédé à l'emploi, selon les chiffres donnés mardi par l'Agefiph.

Le monde du travail ne s’ouvre pas facilement aux handicapés. Parmi les personnes handicapées embauchées en 2003, «la part des contrats durables (CDI ou CDD supérieur à 6 mois) continue de reculer (60 % contre 65 % en 2002). Ce phénomène s'explique, dans un contexte économique peu porteur, par le développement général du recours aux contrats précaires», note l'Agefiph (association qui gère le Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées).«La création d'entreprise par les personnes handicapées progresse de façon continue depuis 1996 : 17 000 personnes ont créé leur activité grâce aux aides apportées par l'Agefiph, dont 2.900 en 2003 (+14%)», note l'Agefiph. «70% des entreprises créées par des personnes handicapées sont encore actives trois ans après leur lancement contre 60% pour l'ensemble des créations d'activité. Un tiers des créateurs handicapés ont un niveau égal au supérieur au baccalauréat et 80% d'entre eux optent pour le statut d'entreprise individuelle créant ainsi leur propre emploi», ajoute-t-on.Par ailleurs, «54 000 personnes handicapées ont bénéficié en 2003 d'une action de formation grâce à l'aide de l'Agefiph (+12%)», indique le fonds, qui détaille: 27.400 ont bénéficié d'une formation qualifiante ou pré qualifiante, 19.000 d'un bilan, d'une évaluation ou d'une orientation et 7.500 d'une mise à niveau.«La future loi sur «l'égalité des chances et des droits, la citoyenneté et la participation des personnes handicapées «proposera un nouveau cadre légal et réglementaire qui peut donner un élan rénové à l'insertion professionnelle des personnes handicapées», espère l'Agefiph, qui «répondra présente».L'Agefiph a été institué par la loi du 10 juillet 1987 obligeant les entreprises de plus de 20 salariés à compter au moins 6% de travailleurs handicapés dans leurs effectifs. En cas de non-respect de cette disposition, la loi prévoit que les entreprises doivent verser une contribution à l'Agefiph. La nouvelle loi, qui doit être examinée à partir du 1er juin à l'Assemblée nationale, introduit une contribution majorée à l'Agefiph pour les entreprises qui ne respecteront pas leurs obligation.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -