Agevillage

Gilbert Duplan, président des Aînés Ruraux

750 000 adhérents de plus de 50 ans


Partager :

Les Journées nationales des Aînés Ruraux avaient lieu les 9 et 10 juin 2004 à Bourg en Bresse. Plus de 300 représentants des 11 000 clubslocaux, des fédérations départementales, s'étaient réunis pour élire leur nouveaux administrateurs et échanger sur les expériences réussies des aînés ruraux en terme d'inter-génération, de prévention routière.Le propos était aussi politique autour des réflexions sur la future CNSA, avecle point de vue critique de Jeannette Gros, présidente de la MSA, Mutualité sociale agricole.

Pourquoi adhérer aujourd'hui à un club fédéré par les Aînés Ruraux?

Gilbert Duplan : parce qu'il n'est jamais trop tôt ou trop tard pour prendre part à la vie associative, pour soi, mais aussi pour ses parents qui vieillisent.Le réseau des Aînés Ruraux est un réseau de proximité.Il accompagne ses adhérents qui ont de 50 à 95 ans et plus... Via nos clubs Aînés Ruraux, des mesures de prévention sont lancées et suivies, comme l'agenda : "seniors soyez acteurs de votre santé", la prévention routière...Nos clubs Aînés Ruraux sont inscrits dans la vie des communes, ils participent à l'animation, permettent de rompre avec l'isolement de personnes âgées, provoquent des rencontres entre les générations et développent aussi des actions concrètes de solidarité.

Où trouver les 11 000 clubs locaux?

Chaque club adhère à une fédération départementale des Aînés Ruraux qui peut se retrouver dans les annuaires (bientôt dans celui d'agevillage). Les services sociaux de la MSA (Mutualité sociale agricole) sont aussi d'excelllentes sources d'information.

Quelle est l'ambition des Aînés Ruraux?

Gilbert Duplan : nous souhaitons faire connaître et reconnaître officiellement notre mouvement. Les Aînés ruraux sont déjà membres de nombreuses instances reconnues : CODERPA*, CNRPA*. Nous allons chercher à mieux nous faire connaître des CLIC*, des CCAS*.Les 750 000 adhérents des clubs sont porteurs des propos des Aînés. Ces adhérents viennent de toutes les origines, toutes les professions. La pertinence et le bon sens nous animent.Nous allons faire connaître nos réflexions autour des pensions de réversion pour les nombreuses veuves qui adhèrent.Mais nous allons aussi nous mobiliser sur l'avenir de l'Assurance Maladie et sur la création de cette nouvelle Caisse spécifique Personnes Handicapées et Agées : la CNSA.Notre revendication est d'intégrer les instances de réflexions, de prévention et de suivi : CES, organismes de gestion de l'Assurance Maladie.*CODERPA, CNRPA : Comité départemental et national des retraités et personnes âgées*CLIC, CCAS : comité locaux d'information et de coordination, Centre communal d'action socialeVous souhaitez réagir à cet interview de Gilbert Duplan : cliquez ici



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -