Aînés Ruraux.'>

Agevillage

Prévention routière : les Aînés Ruraux de l'Ain se mobilisent

Se former pour continuer à conduire


Partager :

La Fédération départementale des Aînés Ruraux, sollicitée pour participer à une opération pilote de prévention routière dans le département de l’Ain, a répondu très favorablement en mobilisant 11 de ses clubs. Pour Robert Truchon, président de la fédération : « il est nécessaire de nous former car nous refusons qu’on nous empêche de conduire.Par contre, nous acceptons de vérifier nos aptitudes. »

Conduire avec un moniteur

C’est ainsi que 132 conducteurs Aînés Ruraux ont bénéficié de cette journée d’audit et quelques 100 personnes ont assisté aux séances de l’après-midi.En effet, une journée d’audit commence par une mise en situation : quatre voitures d’auto-écoles et leurs moniteurs (trices) – aujourd’hui appelé(e)s « enseignant(e)s de la conduite » - ouvrent leurs portières aux 12 participants qui se répartissent à trois par voiture. Chacun conduit environ ¼ d’heure, sous l’œil bienveillant de l’enseignant L’objectif de ces séances est d’aider le conducteur à s’améliorer et non de le juger, encore moins de le sanctionner.L’enseignant note ses observations mais ne commente pas sur le moment. Les quatre enseignants de conduite, tous moniteurs d’auto-école ont, de façon volontaire, suivi une formation complémentaire pour travailler avec la Prévention routière.

Exposé sur les nouveautés sur la route, les réflexes...

L’après-midi est consacrée à une présentation des nouveaux panneaux du code de la route, à un exposé sur les réflexes, la vitesse et les distances de sécurité, les effets de l’alcool et des médicaments. Accompagnés éventuellement d’un médecin qui abordent les problèmes du vieillissement et de la vigilance, les enseignants de la conduite animent ces journées, apportant des éléments importants et répondant aux multiples questions.

Une démarche individuelle et volontaire porte par les Aînés Ruraux

Aucun ennui dans la salle, d’autant plus que Lucette Richard, secrétaire du club des Aînés Ruraux de Mézériat et de la Fédération départementale de l’Ain rappelle « que personne n’a été obligée de venir ».Cette opération pilote menée dans le département de l’Ain, initiée par la Prévention routière et financée par le Conseil général et l’Etat a pu être menée avec succès en s’appuyant sur trois réseaux associatifs : les Aînés Ruraux, la Prévention routière et l’Automobile club.Sur 20 journées programmées, 11 l’ont été au sein des clubs des Aînés Ruraux.Ce thème de la prévention routière est un sujet essentiel pour le Mouvement des Aînés Ruraux car il est important que les personnes âgées puissent conduire le plus longtemps possible et en toute sécurité, notamment en milieu rural où la conduite est un facteur du maintien à domicile et du maintien des liens sociaux. De nombreuses actions de prévention sont menées dans les fédérations départementales, en particulier avec Groupama dans le cadre d’un formation Il n’y a pas d’âge pour bien conduire.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -