Agevillage

Fin de vie

Le rôle de l'Etat dans la fin de vie


Partager :

Le commissariat général du Plan a créé un groupe de travail, le GESTE, sur le thème : Prospective du rôle de l'Etat dans la prise en charge de la fin de vie des personnes de grand âge.La problématique soulevée par l'Etat est la suivante : l’allongement de la période de fin de vie des personnes âgées, les carences des dispositifs et systèmes de prise en charge actuels, la place croissante faite à l’usager des services publics renouvellent les termes de l’action publique en matière de fin de vie.Le projet du groupe de travail vise à déterminer différents scénarii en tenant compte des caractéristiques en termes de coût et de mise en œuvre des politiques retenues à partir essentiellement du recoupement des données obtenues auprès des institutions concernées, des analyses d’experts et du recueil des témoignages d’acteurs de l’accompagnement et de l’hébergement des personnes âgées.L'étude montre, en autres, que la démence est la cause principale de fragilisation des personnes très âgées : 72 % des demandes d’allocation personnalisée d’autonomie sont liées à la survenue d’une démence, 55 % pour la maladie d’Alzheimer.Différentes estimations économiques à l'horizon 2020, sur la base du nombre de personnes de grand âge en perte d'autonomie, ont été projetées en termes de dépenses d'APA et de dépendance rapportées au PIB.Des publications sous forme de "quatre pages" résument l'avancée de l'étude :- Premiers résultats et orientations du projet Geste- L’État et la fin de vie



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -